Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH depuis le 10 mai 1949,  le dolmen de Ver, sur la commune de Tavers, est visible depuis une grille (voir photos).

Aujourd'hui brisé en trois parties distinctes, le dolmen mesurait (quand il était encore entier) six mètres de long, quatre mètres vingt-sept de large et un mètre cinquante-trois d'épaisseur.

Le premier morceau de table est encore soutenu par trois orthostates. Il est situé au nord-ouest et s'élève toujours d'un mètre vingt-deux au dessus du sol. Ce fragment contient à lui seul presque la moitié du monument mégalithique.

Les deux autres morceaux de table ont entraîné dans leur chute les orthostates qui les supportaient.

Le dolmen est situé dans le parc du manoir de Ver, près d'une chapelle et d'une fontaine consacrées à saint Antoine. Tout ce petit monde est classé MH.

Plusieurs communes de France dont le nom est Ver ou qui comporte le terme Ver possèdent curieusement au moins un mégalithe.

Sources :
https://sites.google.com/site/taversmurmure/a-tavers/pierre-tournante/dolmen-de-tavers
http://www.t4t35.fr/Megalithes/AfficheSite.aspx?NumSite=6161
https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00099030
Sources photos :
cartes postales : archives départementales du Loiret
photos noir et blanc  et dessins : ministère de la culture

Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)
Dolmen de Ver, Tavers (45)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le menhir de la Pierre d'Orcières, sur la commune de Cravant, n'a pas disparu et fait l'objet de toutes les attentions par ses nouveaux propriétaires.

L'emplacement primitif de la pierre devait se situer à moins d'un kilomètre de son emplacement actuel. Elle servait certainement de menhir indicateur quant aux différents tumuli de Thorigny situés sur la commune voisine de Baccon.

Elle tire son nom d'un ancien manoir entouré d'une ancienne ferme, le tout datant du milieu du dix-septième siècle. Puis au dix-neuvième siècle, de nouveaux bâtiments de ferme y sont construits appartenant aux soeurs Ursulines de Beaugency. La mare et le colombier n'existent plus.

L'abbé André Nouel (1901-1971), préhistorien, archéologue, pensait qu'elle avait servi de sépulture romaine avant son utilisation comme abreuvoir de ferme.

Merci aux actuels propriétaires de la Pierre d'Orcières pour leur très gentil accueil, leur patience et les informations données sur la pierre et l'évolution de son environnement.

Menhir de la Pierre d'Orcières, Cravant (45)
Menhir de la Pierre d'Orcières, Cravant (45)
Menhir de la Pierre d'Orcières, Cravant (45)
Menhir de la Pierre d'Orcières, Cravant (45)
Menhir de la Pierre d'Orcières, Cravant (45)
Menhir de la Pierre d'Orcières, Cravant (45)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le menhir de la Pierre Maille ou Pierre Magne, sur la commune de la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine, attend votre visite sur le bord d'une route.

La pierre mesure soixante centimètres de haut, quatre-vingt-cinq centimètres de large et quatre-vingt-cinq centimètres d'épaisseur.

Elle est composée de calcaire de Beauce.

Certains auteurs l'ont prétendue couchée ou renversée alors qu'elle a toujours été fichée.

Les traditions racontent :
*pierre Maille signifie Mallus, mauvaise vallée, vallée maudite.
*la pierre servait de limite aux deux paroisses de la Chapelle-Saint-Martin et de Suèvres.
*une ferme du voisinage a aussi pris le nom de Malvaux.
*la pierre est citée dans les vielles chartes des onzième et douzième siècles sous le nom de Petra Erecta ou Saxum erectum.

Les légendes racontent :
*la pierre est un gravier tombé du ciel.
*Gargantua passait par là. Un caillou le gênait dans une chaussure. Il le sortit et la pierre se ficha à l'endroit que l'on connaît. 

Menhir de la Pierre Maille ou Pierre Magne, la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine (41)
Menhir de la Pierre Maille ou Pierre Magne, la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine (41)
Menhir de la Pierre Maille ou Pierre Magne, la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine (41)
Menhir de la Pierre Maille ou Pierre Magne, la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine (41)
Menhir de la Pierre Maille ou Pierre Magne, la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine (41)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de la Bourgeade, sur la commune de Bourg-du-Bost, mériterait une meilleure exposition.

La table composée de calcaire mesure quatre mètres quarante-six de long, deux mètres soixante-quatre de large et cinquante-deux centimètres d'épaisseur.

La pierre semble reposer sur une autre pierre enterrée.

Le dolmen a failli disparaître dans les années 1960, 1970 ou 1980 suite à un remembrement.

La légende raconte qu'un capitaine anglais est enterré sous la dalle de couverture.

Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)
Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)
Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)
Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)
Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)
Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)
Dolmen de la Bourgeade, Bourg-du-Bost (24)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Listes

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Non classé MH, le menhir de la Grosse Pierre, sur la commune de Sougy, reste une énigme.

La pierre servant d'illustration à cet article est le socle de la Croix des Pointes. Elle se trouve non loin de la parcelle de terrain dénommée la Grosse Pierre. Est-elle le menhir ?

Menhir de la Grosse Pierre, Sougy (45)
Menhir de la Grosse Pierre, Sougy (45)
Menhir de la Grosse Pierre, Sougy (45)

Le menhir s'élevait quelque part dans ce champ à cultures.

Menhir de la Grosse Pierre, Sougy (45)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Croix hosannières

Ce post sera mis à jour en cas de nouvelles découvertes.

La Berthenoux

Non classée MH (alors qu'elle a failli disparaître sous les marteaux d'imbéciles), la croix hosannière de la Berthenoux se situe aujourd'hui dans un coin du cimetière.

Elle a souvent été confondue avec une lanterne des morts puisque son sommet a été refait en 1977 en forme de lanterne.

La croix date du douzième siècle.

Elle est pourvue d'un socle circulaire à quatre marches, d'un fût cylindrique, d'une tablette pour déposer l'hosanna et d'un coq en ferraille sur le croisillon.

Croix hosannières de l'Indre (36)
Croix hosannières de l'Indre (36)
Croix hosannières de l'Indre (36)
Croix hosannières de l'Indre (36)
Croix hosannières de l'Indre (36)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de Peyrelevade, sur la commune de Saint-Saud-Lacoussière, porte le même nom que son concitoyen.

Les pierres sont composées de granit.

La dalle dressée mesure un mètre soixante de haut, deux mètres quatre-vingt de long à la base et soixante-dix centimètres d'épaisseur.

Contre la première dalle, une seconde pierre est accolée à elle. Elle mesure quatre-vingt centimètres de haut et un mètre vingt de large.

Une troisième pierre gît près des deux premières. Elle mesure environ un mètre de long.

Ces trois pierre sont connues des locaux comme étant un dolmen.

Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)
Dolmen de Peyrelevade, Saint-Saud-Lacoussière (24)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Il ne reste plus rien du dolmen de Peyrelevade, sur la commune de Négrondes, seulement un nom donné à une ferme isolée. Les pierres situées de chaque côté de l'allée sont peut-être des restes de ce dolmen qui ne veut pas tomber dans l'oubli.

Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)
Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)
Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)
Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)
Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)
Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)
Dolmen de Peyrelevade, Négrondes (24)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Lanternes des morts

Ce post sera mis à jour en cas de nouvelles découvertes.

Parigné-l'Evêque

Classée MH en 1926, la lanterne des morts de Parigné-l'Evêque s'appuie sur la chapelle sépulcrale Notre-Dame-de-Pitié classée la même année et datant du seizième siècle.

La lanterne cylindrique mesure douze mètres de haut posée sur un soubassement d'un mètre composé de trois marches. Elle est datée du onzième ou du douzième siècle.

Elle est composée de lits de moellons de grès liés par du mortier.

Le diamètre intérieur est d'un mètre à la base. Le mur est épais de soixante-six centimètres. Il n'y a pas d'escalier en colimaçon à l'intérieur. L'ascension s'effectue à l'aide de trous pratiqués dans le mur mesurant de trente-trois à cinquante centimètres de hauteur. Ils sont formés de moellons mal degrossis. 

Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)
Lanternes des morts de la Sarthe (72)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen de la Pierre Levée du Petit-Ponçay ou de la Pierre-Folle de May ou du Chiron, sur la commune de Basses, a été détruit en 1828. Il se situait en face du hameau de May à l'emplacement de la D759 et de son fossé.

Il mesurait cinq mètres de long et de large.

La chambre était en forme presque de cercle et mesurait cinq mètres de diamètre et un mètre vingt de haut. Les cinq orthostates formant sa paroi étaient en grès et le dallage était en calcaire.

Le tumulus était composé en dessous du gazon qui le recouvrait, une première couche de terre assez épaisse, une deuxième couche de galuche plate du pays ou pierre à chaux du sous-sol étendue à l'horizontale par lits dan un certain ordre, une troisième couche composée de terre, une quatrième couche constituée de sable et de charbon contenant des ossements et une cinquième et dernière couche située au niveau du sol des champs avoisinants, nivelée avec le plus grand soin.

En 1828, le dolmen est amputé d'un tiers dans sa partie orientale pour la construction d'une route menant de Chinon à Loudun.

Des fouilles ont permis de mettre à jour du mobilier en partie exposé au Musée de Poitiers, ossements de quarante individus, une pendeloque, un poinçon en os de mouton, tessons de poterie, une perle en calcaire, cinq  couteaux, trois pointes de flèches, neuf éclats, un petit polissoir, une hache en jaspe verdâtre, plus de quarante de lames et de poignards en silex, une incisive de porc, deux défenses de porc, quatre poinçons en os, un pendentif en ocre, une applique en os, une diaphyse d'os d'oiseau portée en collier, des fragments de bracelets en schiste...

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

On ne sait pas s'il reste quelque chose aujourd'hui du dolmen de Chardeix ou de la Maison des Fades, sur la commune de Saint-Sulpice-le-Guérétois, tant il est difficile de se repérer dans ces bois.

La table mesure deux mètres cinquante de long, un mètre quarante de large et soixante-cinq centimètres d'épaisseur. 

Les orthostates du côté gauche sont au nombre de deux et mesure un mètre trente-cinq de haut.

Une pierre plate repose sur le côté droit de la table. Elle mesure deux mètres cinquante de long, un mètre trente de large et un mètre trente-cinq de haut.

Le dolmen fut découvert par Madame Châteauvieux dans les années 1960, au Champ Douleau.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog