Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Le menhir de la Fontaine était situé en haut d’un champ surplombant le lycée du même nom.

Cette pierre est aujourd’hui en voie de disparition, puisque poussée de plus en plus vers le bas. Il serait grand temps de faire quelque chose !

Dans les conditions actuelles, il est difficile d’évaluer ses mensurations.

Menhir de la Fontaine, Montlieu-la-Garde
Menhir de la Fontaine, Montlieu-la-Garde

La butte où il se situait

Menhir de la Fontaine, Montlieu-la-Garde

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Il ne reste plus grand chose du dolmen de Turpin.

La table a été utilisée pour le remembrement et une route, dite de Charlemagne, d’ailleurs passe à un mètre seulement des restes du monument qui ont été déplacés.

Sur place ne se voient plus que des orthostates cassés en plusieurs morceaux.

Quel dommage !

Sur la même commune, se dressait le menhir de Haute-Borne détruit il y a plus de cent cinquante ans. L’emplacement conserve encore le souvenir de ce menhir.

Source : Le Grand Temple de Haute Saintonge ou Le mystérieux nombre d’or des dolmens et du donjon de Montugyon par Bernard Bordelais.

Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary
Dolmen de Turpin, Saint Martin d’Ary

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen de la Pierre Folle de Saint Palais de Négrignac est un dolmen de type angoumoisin avec une chambre de forme quadrangulaire.

Le dolmen n’est pas classé Monument Historique.

La table est renversée sur le côté et un seul des quatre orthostates la supporte encore.

Fouillé en 1989 par Claude Burnez (1927-2011, archéologue français spécialisé du Néolithique et de l’Âge de Bronze), les ossements de huit individus ont été découverts.

S’il n’y a plus de trace du tumulus, un fossé ou cercle de trous entour le du dolmen de douze mètres de diamètre démontre une réutilisation.

Déjà fouillé au dix-neuvième siècle, le dolmen a depuis été très mutilé

Quelques tessons et du lithique archaïque (qui fait référence à la production historique de la pierre dans la Préhistoire) ont aussi été découverts en 1989.

Source : Du réaménagement des monuments funéraires néolithiques dans le Centre Ouest de la France écrit par Roger Joussaume et paru dans la revue archéologique de Picardie, année 2003, numéro spécial 21.

Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac
Dolmen de la Pierre Folle, Saint Palais de Négrignac

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Allées couvertes, #Dolmens

L’allée couverte et le dolmen de la Pierre Folle furent classés Monument Historique dès 1889 pour les prévenir d’une destruction certaine.

C’est un mélange de dolmen angoumoisin et de dolmen aquitain ! Ils sont composés de grès local.

Par endroit, le sol est encore pavé.

Un deuxième dolmen était signalé sur la route de Boresse-et-Martron, près du hameau de Vassiac. Il a été détruit avant 1900. Aujourd’hui, un calvaire moderne marque son emplacement.

L’allée couverte :

Elle mesure huit mètres de long et un mètre de large composée de cinq orthostates (pierres de support) au nord, quatre au sud et un, à l’ouest mesurant un mètre soixante-trois de large. Trois tables devaient recouvrir le tout. La plus grande des trois de forme rectangulaire mesure quatre mètres de long, trois mètres de large et de quatre-vingt centimètres à un mètre soixante d’épaisseur. La deuxième est moins importante et repose sur les orthostates du milieu. La troisième a disparu. On peut voir un trou dans un orthostate formant l’entrée, certains y voient un bénitier des temps néolithiques ou druidiques.

Le dolmen :

Il mesurait trois mètres cinquante de long et reposait directement sur la dalle du fond de l’allée couverte. Les orthostates formant l’entrée sont toujours en place mais le reste des pierres est en vrac.

Le tumulus :

Les archéologues n’ont jamais retrouvé trace du tumulus.

Les différentes fouilles :

Le monument fut fouillé en 1850 par Camille Duteil, puis par Gassier et Daleau lors de la fondation du Musée préhistorique de Bordeaux, en 1874 par l’abbé Cauderan… Le mobilier retrouvé : ossements humains, haches polies en roches diverses, débris de poteries rouges, pointes de flèches, silex, javelots en serpentine, scories volcaniques, lame de couteau en ophite, défense de sanglier, marteau en verre de volcan...

Les légendes :
*La Vierge aurait déposé les pierres du ciel sur terre dans un voile de gaz.
*Un veau d’or y serait caché !!!
*A minuit, lors de la messe de Noël, la plus grande des tables tourne trois fois sur elle-même mais seules les femmes en nuisette de nuit peuvent voir ce phénomène ! *La même table serait une pierre à sacrifice. *Les druides venaient s’assoir sur la plus haute des tables et y siégeaient comme un tribunal.

La gravure :

Quelqu’un, récemment, me disait qu’il y voyait la chute d’un guerrier gaulois et de son cheval et vous ?

Sources :

Les monuments mégalithiques classés de la Charente et de la Charente Maritime par Gabriel de Mortillet, Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris, IV° Série, tome 7, 1896. pp. 119-130.

Notice archéologique sur le dolmen de Montguyon par Camille Duteil. 1840.

Du réaménagement des monuments funéraires néolithiques dans le Centre Ouest de la France écrit par Roger Joussaume et paru dans la revue archéologique de Picardie, année 2003, numéro spécial 21.

Le ‘’Grand Temple’’ de Haute Saintonge ou Le mystérieux nombre d’or des dolmens et du donjon de Montguyon de Bernard Bordelais, 2008.

Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon

Une sculpture ou une simplement l'érosion naturelle ?

Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon

Le bénitier : naturel ou creusé ?

Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon

La plus grande des tables tournerait sur elle-même au son de la cloche de l'église saint Vincent.

On pouvait trouver un autre dolmen à l'emplacement de ce calvaire, rue de Vassiac.

Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon
Allée couverte et dolmen de la Pierre Folle, Montguyon

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

source photo : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1914_num_23_129_8092

Classé MH le 26 novembre 1940, le dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou de la Table de Gargantua sur la commune du château d'Oléron n'est plus que l'ombre de lui-même malgré les restes d'une table impressionnante.

La table mesure seize mètres de contour et quatre-vingt-centimètres d'épaisseur.

Elle a été dynamitée, ce qui explique qu'elle soit coupée en deux.

Elle est composée de calcaire qu'on ne trouve pas dans la région proche.

Il y a plus d'une centaine d'années, elle était encore supportée par quatre orthostates.

Trois étaient très rapprochés et l'un d'entre eux ne montait d'ailleurs pas jusqu'à la table.

Le quatrième était incliné à l'intérieur et complètement à l'opposé de l'autre groupe.

Entre les orthostates, les trous étaient comblés d'un côté par un petit mur de pierres sèches et de galets issus du coin et de l'autre côté, par une pierre de forme presque sphérique.

Les orthostates sont de forme plus ou moins rectangulaire.

Celui qui n'atteint pas la table, a pu servir de porte.

A l'époque, le dolmen reposait sur du sable.

Dans la chambre, se trouvait une mince couche d'un centimètre de charbon qui reposait sur une couche d'alluvion marine.

A vingt centimètres en dessous ce lit de charbon et de celle couche d'alluvion, se trouvait une nouvelle couche de charbon plus épaisse mélangée avec de la terre et des pierres.

Le tumulus a fini par disparaître par l'effet des marées mais a préservé jusqu'à cette période le dolmen en y déposant du sable et des alluvions.

L'affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua était déjà dans son voisinage (voir première photo) et plus facile d'accès que maintenant.

Lors de fouilles, furent découverts : ossements de dix personnes dont quatre enfants et au moins une femme, grattoirs en éclats de silex, fragments de poterie, brique brûlée, coquilles d'huîtres, hache polie, ossements de lapins mais pas d'époque néolithique, perle d'or...

Les ossements ont été trouvés à différentes couches, d'abord deux adultes et deux enfants, puis beaucoup plus en dessous de la deuxième couche de charbon, les autres enfants, la femme et trois derniers.

Les premiers ossements ont été trouvés sous trois moellons qui faisaient jusqu'à un mètre cinquante de profondeur.

Ils étaient posés les uns sur les autres à cinquante-huit centimètres de la surface.

Pendant très longtemps, rien n'a été fait pour protéger le dolmen malgré son classement aux MH. Il en a perdu ses orthostates, soit ils sont enterrés sous la table, soit ils sont tombés au bas de la digue.

Un autre dolmen se situe sur la commune du Château d'Oléron et se nomme la Pierre Pouille.

Sources : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1914_num_23_129_8092 http://pole-prehistoire.com/SITE/upload/bibnum/15996-Creation_de_lhomme-Cleuziou/pip-15996_7.pdf (à partir de la page 47)

Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron

Des morceaux d'orthostates se trouvent-ils dans cet amoncellement de pierres ?

Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron
Dolmen de la Grosse Pierre d'Ors ou de la Pierre Piare ou Table de Gargantua, Le Château d'Oléron

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Polissoirs

source photo : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1914_num_23_129_8092

Près du dolmen d'ors, on peut trouver cet énorme bloc ayant servi de polissoir.

J'ai recolté peu d'informations sur cette pierre qu'il est difficile d'atteindre sans bottes et à marée basse.

Gargantua a tout dans cette île : sa cuillière à Saint Gilles, sa galoche retrouvée au musée d'Aliénor d'Aquitaine et sa table, juste avec le dolmen d'à côté !

Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron
Affûtoir d'Ors ou Palet de Gargantua, Le Château d'Oléron

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Archéologues
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon

L'abbé Jean-Hippolyte est né en Corréze, dans le village de Laroche-près-Feyt, le 21 novembre 1806.

C'est à Angoulême, qu'il fait ses études secondaires mais attiré par la religion, il rejoint en 1930 le séminaire de Saint Sulpice à Paris.

Dès 1844, de retour en Charente, il est l'un des fondateurs de la Société Archéologique et Historique de la Charente.

La même année, il écrit sa Statistique Monumentale de la Charente et s'intéresse particulièrement aux mégalithes et aux ruines romaines.

Des dolmens et des menhirs, il est un des premiers à dire que ce ne sont pas des pierres druidiques mais bien antérieures à cette civilisation celtique.

Dès 1818, en désaccord avec l'église catholique de l'époque, il devient un curé libre et professeur ou directeur dans des collèges.

Dans un de ces collèges, il rencontre l'abbé Flandrin qui lui donne son intérêt pour la graphologie.

L'abbé Michon continue d'écrire des livres sous des pseudonymes critiquant l'église catholique mais milite pour l'église anglicane.

Il n'occupera plus de postes d'enseignant ou de directeur qui sont purement et simplement supprimés mais vivra de dons des pauvres, ces mêmes pauvres qu'il aidait des mois auparavant.

Il consacre cette partie de sa vie à développer une méthode sur la graphologie.

En 1860, il a l'idée de lancer le Journal des Autographes. Les plusieurs numéros connaîtront un succès croissant.

Cette publication l'amène à rencontrer Adolphe Desbarolles, passionné de la chirogrammatomancie, inventée en 1863 par Adolf Henzé.

L'abbé Michon et A. Desbarolles décident d'écrire un livre sur la graphologie mais leurs points de vue divergent. A. Desbarolles voit cela comme une science divinatoire.

L'abbé Michon finit le livre seul et réduit le rôle de son co-auteur à la seule préface.

En 1872, le livre Le mystère de l'écriture paraît enfin.

Il se disputera longtemps avec A. Desbarolles la paternité de cette science.

En 1875, il publie encore Système de graphologie et en 1878, Méthode pratique de la graphologie, l'art de connaître les hommes d'après leur écriture.

En 1878, il crée la Société de graphologie, toujours existante sous le nom de Société française de graphologie.

Ses livres sont un tel succès qu'il se fait construire à Baignes Saint Radegonde, à côté de la tour des Montausier, seul reste du château du même nom, un manoir romantique.

Ce projet le ruine complètement. Il meurt dans la misère le 8 mai 1881.

Il est enterré dans le cimetière de Baignes Sainte Radegonde. On peut trouver sa tombe au fond de l'allée à gauche en entrant dans le cimetière.

Des réunions de graphologues se font toujours dans la région de Baignes Sainte Radegonde, qui n'hésitent pas à s'arrêter sur sa tombe.

La tombe fut refaite dans les années 1980-1990 par le Maire à la demande de ses administrés.

Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Passionné d'archéologie et de graphologie dont il fut l'un des inventeurs, l'abbé Jean-Hippolyte Michon fit installer ce petit dolmen devant le manoir romantique qu'il se faisait construire dans la commune de Baignes-Sainte Radegonde.

Etait-ce un véritable dolmen ou simplement trois pierres installées pour donner l'illusion ?

Ou peut-être le dolmen du Gros Caillou de la commune de Montchaude dont on n'a pas encore retrouvé la trace ?

Dolmen de l'abbé Michon, Baignes Sainte Radegonde
Dolmen de l'abbé Michon, Baignes Sainte Radegonde
Dolmen de l'abbé Michon, Baignes Sainte Radegonde
Dolmen de l'abbé Michon, Baignes Sainte Radegonde
Dolmen de l'abbé Michon, Baignes Sainte Radegonde

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Eglise Notre Dame

Un dolmen de la Pierre Plate ou de la Marmite des Farfadets se trouvait sur la commune de Chambretaud en Vendée.

Sur le cadastre napoléonien, il n'y a aucun lieu-dit de Pierre Plate ou Marmite des Farfadets.

Où se trouvait-il exactement ?

La table était ornée d'une cuvette.

Le dolmen a été démantelé et la table emmenée dans l'église Notre Dame des Herbiers.

Dans cette église, aucune trace d'une table de dolmen mais elle a pu être réutilisée pour une autre cause (voir photos).

La légende prétend que les farfadets mangeaient leur soupe dans la cuvette chaque nuit de mardi gras. Leurs repas étaient plutôt copieux car il y en avait qu'un par an.

Des haches polies ont été trouvées dans un champ du Grand Pressigny.

Sources : http://www.histoiredevendee.com/ch4.htm http://toponymes-archives.vendee.fr/toponyme-pierre-plate-la-13135 http://la.vieille.free.fr/jjbasemegalithismechristianismea.htm ​http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1998_num_95_2_10769

La table a-t'elle fini en plaque tombale ?

Ou en socle de croix ?

Dolmen de la Pierre Plate ou de la Marmite des Farfadets, Chambretaud

Ou en banc ?

Dolmen de la Pierre Plate ou de la Marmite des Farfadets, Chambretaud

Ou à l'arrière de l'église ou est-elle construite sur un rocher ? Qui a la réponse ?

Dolmen de la Pierre Plate ou de la Marmite des Farfadets, Chambretaud

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Lors de sa découverte, ce monument se présentait sous la forme d’une butte ovale qui mesurait 20 mètres de long, 15 mètres de large et haut d’un mètre vingt.

Au sommet, avait été pratiqué un trou présageant du début de la destruction. Par ce trou pouvaient être reconnues des pierres formant le dolmen.

Le dolmen est à classer dans le type angoumoisin avec une chambre rectangulaire et avec un couloir d’accès déporté sur la droite. A l

’intérieur, la chambre mesurait à peu près 3,30 mètres x 2,40 mètres et les mesures des dalles vont de 0,20 mètre à 0,80 mètre.

Trois orthostates (pierres de soutien) se trouvaient côté nord dont deux se trouvaient tournés vers l’intérieur par la pression du tumulus.

Le troisième gisait dans la chambre.

A l’est, se trouvait une grande dalle d’un mètre de hauteur brisée et deux orthostates eux aussi brisés.

Au sud, il n’y avait plus qu’une dalle dont ne subsiste qu’une base brisée en trois morceaux eux aussi poussés par le tumulus.

Côté ouest, se trouve la partie la plus détruite mais aussi la plus intéressante.

Deux dalles de 0,70 mètre de hauteur s’y trouvaient formant une entrée en ‘’porte de four’’. Il ne reste plus que la base de l’une.

Quelques petits morceaux brisés ont pu être identifiés en pierres de calage.

Deux orthostates couchés à l’extérieur de la chambre faisaient aussi partie de cette partie ouest.

Ces orthostates, l’un longiligne mesurant 2,20 mètres de long, 0,85 mètre de large à sa base, 0,40 de hauteur et de 0,50 d’épaisseur moyenne, l’autre plus massif, long de 2,15 mètres dont la base fait 1,30 mètre, de 0,80 mètre de hauteur, épais de 0,80 mètre à la base et une hauteur de 0,60 mètre au sommet, ont été renversés de manière délibérée.

Sur le plus massif, a été sculpté une paire de seins tandis que le premier a une forme trapézoïdale et pourrait être pris pour son complément masculin.

Le tumulus a dû être en partie mutilé pour faire affaisser ces deux pierres. Le dallage était constitué de grandes dalles épaisses de 30 à 35 centimètres. Il n’en reste plus qu’une en place et une autre brisée et relevée.

Concernant le tumulus, il a subi deux phases de parement concentrique. Il recouvrait un immeuble de forme rectangulaire qui mesurait 15 mètres de long, de 10 mètres de large au nord et de 10,40 mètres de large au sud. L’axe était orienté nord-sud.

Le premier parement externe est le plus touché ayant subi des dégradations de toutes sortes et à toutes les époques. Aux angles sud-est et est, il a totalement disparu.

Sur les autres angles, il varie de 15 à 60 centimètres.

A l’intérieur de ce parement et distant de 70 centimètres, se trouve un mur interne haut de 0,50 à 0,70 mètre en assez bon état sur tout son pourtour, sauf au coin sud-ouest.

Il reste encore un bout du couloir d’accès à son extrémité mais presque totalement disparu au niveau de la jonction avec la ‘’porte de four’’.

Il s’ouvre sur la façade ouest et fait 1,10 mètre de large et long à peu près de 2,90 mètres jusqu’à la porte de four. Mais il n’en reste en fait qu’1,50 mètre de long.

Ce côté ouest du tumulus est la partie qui s’est le plus vite dégradée et qui n’a pas subi de phase de restauration.

Le couloir d’accès ayant été bloqué à une certaine époque, une autre entrée a été pratiquée juste à côté. Les côtés nord et sud se sont aussi dégradés assez rapidement.

Le côté nord a subi un démontage peut-être fait par les Néolithiques eux-mêmes bien qu’une restauration ait été pratiquée sur l’angle nord-est.

Le côté ouest lui a subi des prélèvements de pierres entre 1493 et 1497. On le sait grâce à un liard de Charles VIII.

Tous les objets recueillis sur place lors des fouilles montrent que le site a été occupé sur une très longue période. Pour une liste complète du mobilier, consultez : voir la source.

Source : Le dolmen de ‘’la grosse pierre’’ à Sainte Radegonde (Charente Maritime) par Jacques Gachina, paru en octobre 1994.

Encore merci à Claude de Meschers pour m’avoir indiqué le chemin et de m’y avoir accompagnée.

Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde
Dolmen du Bois de la Grosse Pierre, Sainte Radegonde

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Autres pierres

Près du dolmen du Château, se tient cette pierre entourée de rondins de bois.

La pierre a été mise comme en évidence.

Trois solutions :
- elle fait partie du dolmen ;
- c'est une pièce d'un autre dolmen car certains documents parlent de plusieurs dolmens à Montendre ;
- c'est une pièce rapportée et étrangère au dolmen.

Autre pierre, Montendre

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Ce petit dolmen situé sur l’ancienne motte féodale (ou même castrum romain) est des plus curieux. Certains contestent son origine néolithique.

La table mesure presque deux mètres de long et un mètre soixante de large.

L’orthostate de gauche (photo1) mesure un mètre de large et quatre-vingt centimètres de haut.

Le second, quatre-vingt centimètres de large et un mètre de haut.

La municipalité avait fait part de la découverte d’un dolmen dans les années 1990 mais une habitante de Montendre m’a confirmé depuis que le dolmen était connu des autochtones depuis très longtemps.

Le site a été aménagé par la Maison des Bateleurs suite à cette ‘’découverte’’ et a mis à jour d’autres pierres.

Le site est aujourd’hui très dégradé.

Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre
Dolmen du Château, Montendre

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

La table a disparu mais il reste quelques orthostates d'un mètre cinquante de haut.

Ces derniers ne dépassent que de vingt à trente centimètres de haut parce qu'ils sont toujours pris dans le tumulus de trente mètres carrés.

Ce site n'a pas encore été fouillé mais a été identifié par Roger Joussaume.

Aujourd'hui, il est sous la garde d'Yves Olivet (décédé en 2016) que je remercie pour la visite.

Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire
Dolmen de la Roche-Courbon, Saint Porchaire

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes
Mégalithes de Fontaine Chalendray

Trois sites se situent dans les bois de Fontaine-Chalendray. Ils ont été étudiés il y a une cinquantaine d’années par un instituteur de la commune.
Je n’ai pu visiter que le premier site assez facile d’accès. La pierre ressemble en tout cas à un menhir, mais seule une fouille archéologique pourrait le confirmer.

Les autres sites :
http://www.jean-michel-hermans.com/albums/megas/album/slides/mega22.html
​http://www.jean-michel-hermans.com/albums/megas/album/slides/mega23.html

Mégalithes de Fontaine Chalendray
Mégalithes de Fontaine Chalendray
Mégalithes de Fontaine Chalendray
Mégalithes de Fontaine Chalendray

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Autres pierres

Cette pierre se trouvait dans une chapelle aujourd'hui disparue où elle servait d'autel.

Les gens mettaient leur tête dans le trou pour se préserver des migraines.

La légende prétend que cet autel a été taillé dans la table d'un dolmen.

La pierre se trouve aujourd'hui au fond d'une impasse dans le hameau de saint Millon.

Pierre de saint Marc à Saint Millon, Ecoyeux

D'autres pierres dans le hameau de Saint Million. Elles auraient pu servir d'orthostates si la pierre de saint Million avait été vraiment une table de dolmen.

Pierre de saint Marc à Saint Millon, Ecoyeux

Voir les commentaires

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog