Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Classé MH dès 1889, le menhir de la Pierre Frite ou de la Pierre Fiche ou de Grandmont, sur la commune de Noyers-sur-Cher, a gardé son écrin de verdure.

La pierre mesure deux mètres cinquante de haut, trois mètres vingt de large et un mètre cinquante d'épaisseur.

Elle est composée de poudingue lustré à silex d'âge éocène.

Elle est orientée est-nord-est/ouest-sud-ouest.

Les légendes racontent :
*les bestiaux aimaient venir la lécher.
*la pierre est tombée du ciel et s'est fichée seule à l'endroit où elle s'élève.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Polissoirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le polissoir du Bois du Coudray, sur la commune de Perigny, se situe dans l'immense bois du Coudray entre le château du Coudray et le hameau d'Esnault.

La pierre mesure trois mètres trente de long et un mètre quatre-vingt-dix de large.

Elle est composée de poudingue lustré à silex d'âge éocène.

A sa surface, sont visibles sept rainures, une cuvette et une plage de polissage du côté sud-sud-ouest.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen des Granges, sur l'actuelle commune de Beauce-la-Romaine, se trouvait sur l'ancienne commune d'Ouzouer-le-Marché, le long d'un chemin qui fait la séparation entre cette dernière commune et celle de Charsonville.

L'emplacement précis n'étant pas certain, ce dolmen pouvait se trouver au nord du chemin et par conséquent, se retrouver dans le département du Loiret.

Le dolmen a été détruit vers 1900 selon le témoignage de monsieur Leliard de la ferme de la Grand-Maison. La parcelle où s'élevait le dolmen dépendait peut-être de cette métairie.

Dolmen des Granges, Beauce-la-Romaine

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen de l'Hêtre Briad ou Aitre-Biard ou Etre-Biard, sur la commune d'Oigny, se pare d'un mystère insondable.

Le dolmen a complètement disparu dans les années 1950.

La première table mesurait deux mètres cinquante de long et deux mètres vingt-cinq de large. A ses côtés ou dessous, on pouvait voir trois orthostates couchés mesurant un mètre de haut, quatre-vingt centimètres de large et soixante centimètres d'épaisseur.

La seconde table se trouvait à deux mètres au sud de la première. Elle mesurait deux mètres vingt-cinq de long, deux mètres de large et soixante centimètres d'épaisseur.

Il fut détruit par le propriétaire de la ferme d'à côté afin de permettre la culture de la parcelle.

La légende raconte que le Diable et saint Romain marchaient ensemble sur un chemin mal entretenu. Leur conversation tourna en un pari de la part du Diable. Il devait paver le chemin tout en laissant une heure d'avance à saint Romain. Si le Diable rattrapait le saint avant le chant du coq tout en ayant pavé tout le chemin l'âme de saint Romain lui appartiendrait alors. Le saint partit à l'heure convenue mais il avait chaussé ses chaussures à l'envers afin de tromper le Diable. Celui-ci arriva à l'heure convenue suivie de sa femme dont le tablier était empli de pierres. Il suivit les traces du saint et se mit à paver. Au bout d'un moment, il se rendit comte qu'il n'y avait plus de traces dans la boue du chemin. Le saint, lui, courait à perdre haleine car le Diable s'était aperçu du stratagème et le rattrapait. Saint Romain entendait le bruit formidable des dalles se posant sur le chemin. Le Diable allait presque attraper le saint quand le coq de la ferme d'â côté se mit à chanter. Le Diable et sa femme disparurent dans un cri. Les pierres qui étaient restées dans le tablier tombèrent au sol et formèrent le dolmen.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen du Boulay, sur la commune d'Oigny, était encore debout vers 1840.

Suite à cette date, les orthostates avaient été disséminés dans le champ et la table était enterrée.

En 1970, des recherches permirent de retrouver les pierres repoussées aux limites de deux parcelles.

Quatre blocs étaient présents ensemble dans une parcelle et étaient constitués de poudingue à silex.

Un dernier bloc se situait dans la seconde parcelle.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Classé MH dès 1889, le dolmen du Plateau de la Petite Beauce ou des Tâtonneries, sur la commune de Nourray, est encerclé par les cultures une bonne partie de l'année.

La table et un des orthostates sont constitués de poudingue à silex et l'autre orthostate, de calcaire de Touraine.

La table mesure deux mètres quatre-vingt de long, un mètre quatre-vingt-dix de large et soixante-dix centimètres d'épaisseur. Elle est orientée sud-est/nord-ouest. Elle repose encore sur trois orthostates couchés sous elle sur quatre.

Il est supposé que les trois pierres couchés sous la table sont trois orthostates bien distincts.

Le quatrième orthostate se situe au nord-ouest et dépasse de quarante centimètres au dessus du sol.

Des fouilles autorisées mirent à jour dans un premier temps, les orthostates couchés puis des débris de poterie, une petite pièce de monnaie et des squelettes. L'un d'entre eux portait des anneaux aux doigts.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de la Fontaine, sur la commune de Saint-Bohaire, n'est pas très bien traité par son propriétaire.

Le dolmen et le reste du tumulus sont entièrement composés de calcaire de Beauce.

Le tumulus touche encore certains orthostates  et mesure de nos jours neuf mètres cinquante de long et six mètres cinquante de large.

La chambre mesure trois mètres cinquante de long et deux mètres cinquante de large. Son entrée est située à l'est.

La première table mesure deux mètres cinquante de long et un mètre quatre-vingt de long.

La seconde table mesure trois mètres quarante de long et un mètre quatre-vingt-dix de large. Elle a glissé vers le sud.

La dalle de chevet fermant la chambre mesure deux mètres cinquante de long, trente centimètres de large et cinquante centimètres d'épaisseur.

L'orthostate 1 du sud mesure soixante centimètres de long, quinze centimètres de large et trente centimètres d'épaisseur.
L'orthostate 2 du sud mesure deux mètres de long, trente centimètres de large et et cinquante centimètres d'épaisseur.

L'orthostate du nord mesure un mètre soixante-dix de long, soixante centimètres de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur.

Le portique est composé d'une table et un orthostate situé au nord. Ce portique précède la chambre. Sa table mesure deux mètres vingt de long et un mètre dix de large. Son orthostate, sur lequel ne repose plus la table, mesure un mètre dix de long, trente-cinq centimètres de large et quarante centimètres d'épaisseur.

Le nom de la Fontaine attribué au dolmen provient d'une véritable fontaine dite de Saint-Béthaire ou de Saint-Bohaire, située à cent cinquante mètres de là. Pendant de nombreux siècles, elle fut l'objet de dévotions avant de tomber dans l'oubli.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen du Gros Caillou, sur la commune de Saint-Georges-sur-Cher, a vu son emplacement occupé par un camping.

Le dolmen était constitué de grès sableux.

Il mesurait trois mètres de long, deux mètres soixante de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur.

La table était un peu bombée et les auteurs donnait au dolmen une ferme d'écusson.

La table reposait seulement sur un des trois orthostates encore en place, situé au nord.

Les orthostates du nord-ouest mesuraient un mètre vingt de haut et soixante-dix centimètres d'épaisseur.

L'orthostate de l'est mesurait un mètre quarante de haut et un mètre soixante-dix de large.

Le dolmen s'élevait près de la petite cabane de bois.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le menhir de Prénouvellon, sur la commune de Beauce-la-Romaine, fut découvert en juin 1968 et déposé le long d'un chemin.

La pierre mesure deux mètres cinquante de long, un mètre quatre-vingt de large et soixante-dix centimètres d'épaisseur.

Elle est composée de calcaire de Beauce.

L'emplacement primitif de cette pierre se situait près d'une voie ancienne.

Une histoire a traversé les années et les générations. La parcelle de terrain où fut trouvée la pierre, il y a très longtemps, était labourée par un cultivateur. Ce dernier était las de devoir éviter deux pierres fichées. Il creusa un fossé entre les deux et les fit basculer dedans. Puis il recouvrit le tout.

Quelque temps après la découverte de la première pierre, au début des années 1970, le propriétaire de la parcelle rapporta que sa charrue heurter une autre pierre.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Polissoirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le polissoir du Bois des Folies ou des Gâts, sur la commune d'Authon, se trouve à dix-sept mètres cinquante à l'ouest du menhir du même nom.

La pierre mesure un mètre quatre-vingt de long et un mètre de large.

Elle est composée de grès bartonien.

Elle porte sur une de ses surfaces neuf rainures et deux plages.

Les rainures mesurent de onze centimètres cinq à quarante-six centimètres de long et de cinq à sept centimètres cinq de large.

La première plage mesure vingt-cinq centimètres de long et huit centimètres cinq de large.
La seconde plage mesure quatorze centimètres de long et huit centimètres de large.

La légende raconte que les Gaulois affûtaient leurs armes sur des blocs de grès.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le menhir du Bois des Folies ou des Gâts, sur la commune d'Authon, est brisé en trois morceaux présentant des cassures emboîtantes.

La pierre devait mesurer plus de trois mètres de haut.

La base de la pierre est encore fichée en terre.

La base mesure cinquante centimètres de haut, soixante centimètres de large et cinquante centimètres d'épaisseur.

Le premier morceau mesure un mètre soixante de haut, soixante centimètres de large et cinquante centimètres d'épaisseur.

Le second morceau mesure un mètre de haut, soixante centimètres de large et cinquante centimètres d'épaisseur.

Ces trois morceaux sont composés de grès bartonien.

En 1892, l'entrepreneur de construction des gares de la ligne de Tours à Sargé ordonne la destruction du menhir pour être utilisé comme pierre à bâtir. Le projet est vite abandonné en raison des difficultés de débitage.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le menhir de la Grosse Haie, sur la commune d'Areines, est aujourd'hui enfoncé dans le sol sous les alluvions environnants.

La pierre mesure un mètre cinquante de haut.

Elle st orientée nord-sud.

En 1903, une fouille autorisée est pratiquée au pied de la pierre confirmant ainsi sa nature néolithique. Des ossements y furent aussi découverts.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le menhir du Pré Barré ou de Grosses Pierres, sur la commune de Mondoubleau, se situe non loin de la Grenne.

La pierre mesure un mètre soixante-dix de haut, un mètre vingt de large et un mètre dix d'épaisseur.

A son sommet, on y remarque un trou mesurant sept centimètres de profondeur et quatre centimètres de diamètre. La pierre a sûrement servi de socle à une croix.

Elle est constituée de grès roussard.

Trois faits à savoir la concernant :
*christianisée à une époque ;
*déterminait la hauteur de l'eau ;
*servait de borne et de limite des droits de pêche dans l'étang à la Pierre Debout pour un seigneur et ses vassaux.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen de la Pierre Percée, sur la commune de Maves, se situait sur une terre dépendant de la ferme de Villetroche, près du hameau de Sermaise.

La table mesurait trois mètres cinquante de long, deux mètres cinquante de large et un mètre d'épaisseur.

Elle reposait à terre. D'autres pierres se trouvaient dans son voisinage, peut-être les orthostates.

Une grande partie des pierres a été utilisée pour l'empierrement des routes. Le reste était resté sur place pendant fort longtemps avant qu'un fermier ne se décida à les enlever. 

La table portait à sa surface une cavité mesurant vingt-cinq centimètres de côté et dix centimètres de profondeur. A la base, certainement naturelle, cette cavité a dû être retaillée par l'homme au fil des siècles.

Dolmen de la Pierre Percée, Maves
Dolmen de la Pierre Percée, Maves

Le dolmen s'élevait dans ce champ.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes de l'Orne (61)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog