Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Articles avec #archeologues catégorie

Publié le par Rubis
Publié dans : #Archéologues
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon

L'abbé Jean-Hippolyte est né en Corréze, dans le village de Laroche-près-Feyt, le 21 novembre 1806.

C'est à Angoulême, qu'il fait ses études secondaires mais attiré par la religion, il rejoint en 1930 le séminaire de Saint Sulpice à Paris.

Dès 1844, de retour en Charente, il est l'un des fondateurs de la Société Archéologique et Historique de la Charente.

La même année, il écrit sa Statistique Monumentale de la Charente et s'intéresse particulièrement aux mégalithes et aux ruines romaines.

Des dolmens et des menhirs, il est un des premiers à dire que ce ne sont pas des pierres druidiques mais bien antérieures à cette civilisation celtique.

Dès 1818, en désaccord avec l'église catholique de l'époque, il devient un curé libre et professeur ou directeur dans des collèges.

Dans un de ces collèges, il rencontre l'abbé Flandrin qui lui donne son intérêt pour la graphologie.

L'abbé Michon continue d'écrire des livres sous des pseudonymes critiquant l'église catholique mais milite pour l'église anglicane.

Il n'occupera plus de postes d'enseignant ou de directeur qui sont purement et simplement supprimés mais vivra de dons des pauvres, ces mêmes pauvres qu'il aidait des mois auparavant.

Il consacre cette partie de sa vie à développer une méthode sur la graphologie.

En 1860, il a l'idée de lancer le Journal des Autographes. Les plusieurs numéros connaîtront un succès croissant.

Cette publication l'amène à rencontrer Adolphe Desbarolles, passionné de la chirogrammatomancie, inventée en 1863 par Adolf Henzé.

L'abbé Michon et A. Desbarolles décident d'écrire un livre sur la graphologie mais leurs points de vue divergent. A. Desbarolles voit cela comme une science divinatoire.

L'abbé Michon finit le livre seul et réduit le rôle de son co-auteur à la seule préface.

En 1872, le livre Le mystère de l'écriture paraît enfin.

Il se disputera longtemps avec A. Desbarolles la paternité de cette science.

En 1875, il publie encore Système de graphologie et en 1878, Méthode pratique de la graphologie, l'art de connaître les hommes d'après leur écriture.

En 1878, il crée la Société de graphologie, toujours existante sous le nom de Société française de graphologie.

Ses livres sont un tel succès qu'il se fait construire à Baignes Saint Radegonde, à côté de la tour des Montausier, seul reste du château du même nom, un manoir romantique.

Ce projet le ruine complètement. Il meurt dans la misère le 8 mai 1881.

Il est enterré dans le cimetière de Baignes Sainte Radegonde. On peut trouver sa tombe au fond de l'allée à gauche en entrant dans le cimetière.

Des réunions de graphologues se font toujours dans la région de Baignes Sainte Radegonde, qui n'hésitent pas à s'arrêter sur sa tombe.

La tombe fut refaite dans les années 1980-1990 par le Maire à la demande de ses administrés.

Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon
Tombe de l'abbé Jean-Hippolyte Michon

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Archéologues
Tombe du docteur Marcel Baudouin


Au cimetière situé Quai Fortin, à Saint Gilles Croix de Vie, on touve la tombe du docteur Marcel Baudouin et de sa famille.

Ce sont ses collègues de la SPF qui parlent le mieux de lui lors de sa nécrologie : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1941_num_38_1_4778

Son buste a été réalisé par les frères Martel, propriétaires du menhir du Molin ou Pierre du Diable sur la commune de la Garnache. Le contact était plutôt bien passé entre eux trois.

Contrairement à ce que beaucoup pensent ou indiquent dans leur livre ou site internet, le menhir de la Tonnelle a été placé là dans un souci de sauvegarde. Marcel Baudouin a tout fait pour que le menhir reste à son endroit d'origine sur la commune de saint Hilaire de Riez. Le propriétaire du menhir de l'époque a tout fait aussi pour s'en débarrasser. En plus, il ne voulait ni le donner, ni le vendre ce qui a conduit à une expropriation !

Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin
Maison de Marcel Baudouin
Maison de Marcel Baudouin

La maison qu'a occupé Marcel Baudouin pendant de longues années, se situe rue Marcel Baudouin, à Saint Gilles Croix de Vie.

Marcel Baudouin avait installé dans le mur d'entourage des objets découverts lors de fouilles sur les monuments mégalithiques.

Ces objets ont été retirés depuis et se trouvent au musée de Sainte Croix aux Sables d'Olonne.

Tombe du docteur Marcel Baudouin
Tombe du docteur Marcel Baudouin

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Archéologues
Tombe de l'abbé Ferdinand Baudry

L'abbé Ferdinand Baudry (1810-1880) arrive au Bernard en 1858. Il commence à s'intéresser à l'archéologie, fouille de nombreux monuments mégalithiques et découvre les restes romains dont les fameux puits funéraires près du ruisseau de Troussepoil.

Son action envers les dolmens et menhirs de la région (puisque ses fouilles ne s'arrêteront pas aux portes du Bernard) a permis leur sauvegarde (de nombreux mégalithes ont disparu à cette période) et leur classement aux Monuments Historiques neuf ans seulement après sa mort.

Sa tombe se trouve au cimetière du Bernard, en Vendée.

Tombe de l'abbé Ferdinand Baudry
Tombe de l'abbé Ferdinand Baudry
Tombe de l'abbé Ferdinand Baudry

Voir les commentaires

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog