Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Articles avec #dolmens catégorie

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Situés à trente mètres des uns des autres, les trois dolmens d'Arlait forment un triangle presque parfait.

Le dolmen A est le deuxième mieux conservé ou moins bien conservé selon la position choisie.

Il n'est pas classé MH à moins qu'il fasse partie du classement du dolmen B du 13 juin 1975. Le dolmen A est fait de calcaire.

Quelques orthostates sont encore place et délimitent toujours la chambre polygonale.

Les orthostates devaient être à l'origine au nombre de sept.

La chambre mesurait trois mètres de long et trois mètres de large.

Le tumulus dont il reste encore de belles traces avait un diamètre d'environ quarante mètres.

La chambre devait être fermée par une ou deux dalles de chevet.

Lièvre découvrit lors de fouilles en 1872 des flèches et une hachette en diorite.

Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher
Dolmen A d'Arlait, Château-Larcher

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Ce dolmen non classé MH est le seul survivant avec deux autres collègues d'une centaine de monuments !

Il est aujourd'hui incorporé dans une propriété privée.

La table faite de calcaire local mesure trois mètres cinquante de long et deux mètres de large.

Elle est portée par deux orthostates.

A une époque récente, on voyait encore le petit tumulus de quinze mètres de diamètre supportant le dolmen mais il est maintenant difficile de s'en faire une idée puisqu'on ne peut plus l'approcher.

Le site a été l'occasion de plusieurs fouilles (et pas spécialement que du dolmen A) en 1808, en 1838, en 1868 et en 1979.

Voici ce qui fut retrouvé sur l'ensemble des monuments : ossements humains dont certains carbonisés et os d'animaux notamment de chevaux, objets en silex, armatures tranchantes, armature de flèche, grattoirs, éclat de débitage, fragments de silex de différentes couleurs, débris de pièces retouchées, nucléus à éclats, vases, différentes écuelles, tessons, poignard, amartures de flèches, dents, perles, couteau aiguisé, urne encore entière, ornement en dents de loup, fragment de bois de cerf ayant servi de hache, os aiguisé, morceau de corne de cerf, défense de sanglier...

Les tumuli dans le voisinage proche du dolmen ont tous disparu suite à la construction récente d'un lotissement !

Les dolmens B et C sont cachés sous d'épais buissons !

Plus de détails sur les objets trouvés ainsi que des schémas du dolmen : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1981_num_78_8_5329

Dolmen A du Thorus, Château-Larcher

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Autour du dolmen des Rochelles ou des Fontenailles ou de Liaigues, ont été réunies les pierres restantes de quatre autres dolmens.

Dolmen A ou I de Bel Air

Le dolmen A de Bel Air était situé à trois cents mètres à l'ouest du dolmen de Fontenailles.

En 1925, il n'en restait qu'une table brisée en deux qui mesurait quatre mètres de long et trois mètres de large et quelques orthostates.

En 1968, il n'y avait plus rien à l'emplacement supposé.

Une des pierres avait-elle été ramenée auprès du dolmen intact ?

Dolmen B ou II de Bel Air 

Le dolmen B de Bel Air se trouvait à cent vingt pas du dolmen A.

Avant 1845, il n'en restait qu'une pierre mesurant deux mètres trente de long, un mètre soixante-dix de large et trente-trois centimètres d'épaisseur.

Même réflexion que pour le dolmen A.

Dolmen C ou III de Bel Air

Le dolmen C de Bel Air se situait à quatre-vingt-six pas du dolmen B.

Avant 1845, il n'en restait qu'une pierre mesurant trois mètres de long, deux mètres de large et trente-trois centimètres d'épaisseur.

Toujours même réflexion.

Dolmen du Clos Renard

Le dolmen du Clos Renard et son tumulus se trouvaient à six cents mètres à l'ouest du dolmen A de Bel Air, tout près du hameau de Puzé.

Les archéologues d'aujourd'hui n'ont -semble-t'il- pas retrouvé l'endroit exact.

En 1928, il n'en restait qu'une table sur une butte mesurant cinq mètres de long et quatre mètres cinquante de large ainsi qu'un orthostate gisant au nord.

Alors qui repose(nt) autour de Liaigues ?

Les cinq dolmens étaient appelés les cinq pierres de Liaigues.

Ils étaient situés tous dans cette direction, à l'ouest du dolmen intact :

Dolmens A, B, C de Bel Air et dolmen du Clos Renard, Champigny le Sec
Dolmens A, B, C de Bel Air et dolmen du Clos Renard, Champigny le Sec
Dolmens A, B, C de Bel Air et dolmen du Clos Renard, Champigny le Sec
Dolmens A, B, C de Bel Air et dolmen du Clos Renard, Champigny le Sec
Dolmens A, B, C de Bel Air et dolmen du Clos Renard, Champigny le Sec
Dolmens A, B, C de Bel Air et dolmen du Clos Renard, Champigny le Sec

Dans cette plaine s'élevaient quatre dolmens...

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 18 novembre 1929, le dolmen des Fontenailles ou de Liaigues ou des Rochelles, en assez bon état, est entouré par les pierres survivantes de quatre autres dolmens.

Le dolmen mesure trois mètres cinquante de long, deux mètres cinquante de large et presque deux mètres de haut.

Il est composé de grès et a été restauré après 1845.

La table s'inclinant vers l'ouest mesure trois mètres de long et deux mètres cinquante de large. Elle repose encore sur trois orthostates.

Le premier orthostate mesure un mètre cinquante de long et un mètre vingt-cinq de haut, le second, un mètre trente de long et un mètre de haut, enfin le dernier, un mètre de long et soixante-quinze centimètres de haut.

Avec les quatre autres dolmens, le dolmen faisait partie des cinq pierres de Liaigues.

Depuis 1838, le dolmen (et certainement les autres) ont subi un nombre incroyable de fouilles dont en 1838, par le docteur Lucien Gaillard, en 1835, 1862, 1870-1872 par Le Touzé de Longuemar, de 1928 à 1930 par Dernier, en 1967 par Gruet, en 1976 par Claude Burnez et en 1988 par Racinoux, entre autres.

Y furent découverts : ossements humains (six individus dont deux enfants de dix ans et de trois ans), os calcinés et fragments de poterie noire...

Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec
Dolmen de Liaigue ou des Fontenailles ou des Rochelles, Champigny le Sec

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen d'Epennes en grès se trouve à une altitude de soixante-seize mètres.

La table mesure deux mètres soixante de long et deux mètres cinquante de large.

Deux orthostates se trouvent au sud, le premier mesure quatre mètres de large et quatre-vingt centimètres de haut, le second, deux mètres quatre vingt dix de large et un mètre dix de haut.

Au nord, un orthostate mesure deux mètres soixante-dix de large et quarante centimètres de haut.

Il est prolongé à l'est par deux blocs. L'orientation du monument et nord-ouest - sud-est.

Une légende raconte que des paysans enterrèrent la dépouille d'un basilic sous le dolmen. Cet animal avait été tué par le seigneur de Bournan qui regagnait son château. Le basilic semait la terreur la nuit et dévorait les personnes qui se promenaient la nuit.

Dolmen d'Epennes ou Epeines, Bournand
Dolmen d'Epennes ou Epeines, Bournand
Dolmen d'Epennes ou Epeines, Bournand
Dolmen d'Epennes ou Epeines, Bournand
Dolmen d'Epennes ou Epeines, Bournand
Dolmen d'Epennes ou Epeines, Bournand

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH dès 1889 puis le 14 avril 1958 (peut- être un classement du site complet avec les tumuli alentour), le dolmen de la Pierre Levée de Laverré se trouve à plus d'une centaine de mètres de la D88, dans un petit bois.

Le dolmen est toujours entouré de son tumulus dont une partie est maintenant dans un poulailler.

Ce tumulus fait vint-cinq mètres de diamètre.

La table repose encore sur six orthostates et la chambre de forme quadrangulaire mesure trois mètres de long et deux mètres cinquante de large.

Le dolmen est fait de calcaire.

Il a été fouillé à la fin du dix-huitième siècle par Dom Fonteneau, en 1939 par le doyen E. Patte, clandestinement en 1953 puis finalement en 1970 par F. Levêque.

Y ont été trouvés (y compris de la fouille clandestine) : ossements humains, pointes de flèches, poinçon, ciseau en os, tessons de vases, poignards en silex à large languette, armatures de flèches à ailerons et pédoncule, plaquette calcaire carrée aux angles arrondis à perforation centrale biconique, perle en marbre saccharoïde, perle en limonite gréseuse, perle en quartz bleu, canine de cerf perforée et polie, grattoirs, fragments de dents, éclats de silex, dents humaines..

Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes
Dolmen de la Pierre Levée de Laverré, Aslonnes

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 29 août 1980, le dolmen B ou II de Briande se trouve à moins d'un kilomètre du dolmen A.

Ce dolmen de type angevin est composé de grès.

Il devait être aussi spectaculaire que le dolmen A bien qu'il y soit déjà dans son état ruiné !

La table repose encore sur deux orthostates au côté sud mais l'autre côté repose au sol.

Deux orthostates sont encore en place, certainement, ceux qui soutenaient l'autre partie de la table et deux autres sont couchés.

Les archéologues pensent que ces deux derniers étaient le portique.

La chambre mesure quatre mètres cinquante de long et trois mètres vingt de large.

En 1969, existait encore un autre bloc de pierre aujourd'hui disparu.

Le dolmen n'a pas été fouillé par des archéologues mais a subi des fouilles clandestines.

Entre le dolmen B de Briande et le tumulus de Chassingy, se trouvait le dolmen C ou III de Briande aujourd'hui disparu.

Il est signalé un première fois en 1837 par Arnault-Poirier qui décrit une pierre dressée mesurant un mètre quarante de haut sur laquelle reposait un morceau de table.

D'autres pierres gisaient autour.

En 1915, le tout semble avoir déjà disparu mais les archéologues d'aujourd'hui savent encore où se trouvait ce monument !

Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay
Dolmen B ou II de Briande, Arçay

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH en 1978, ce dolmen fait partie de l'ensemble de Chassigny dont plusieurs monuments ont disparu suite au remembrement.

Les dimensions de la chambre ont été évaluées ainsi : dix mètres de long et un mètre quatre vingt de long.

La table bien que cassée en deux repose encore sur sept orthostates. Une huitième gît au sol. Les pierres sont faites de grès.

Fouillé à plusieurs reprises et sur plusieurs années et notamment par Jules Richard, on y a découvert : des ossements humains, des débris de vases, deux éclats de silex taillés, un couteau de silex "remarquable", deux fragments de poignard en silex, un pendentif aciforme en roche schisteuse, deux tessons de la partie supérieure d'un vase campaniforme, trois fragments de lame, un éclat allongé, une armature brisée, une molette en calcaire, un fragment de défense de sanglier, une "céramique brune décorée par incisions profondes montrant un départ d'anse"...

Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay
Dolmen A ou I de Briande ou Pierre du Marais, Arçay

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 10 septembre, 1945, le domen de la Pierre de la Bie est peut-être le monument le plus important de cette partie de la Vienne !

La table impressionnante mesure six mètres quarante de long et cinq mètres de large. On peut se demander combien de tonnes elle pèse !!!

En 1968, elle reposait encore sur six orthostates mais aujourd'hui, il n'y en a plus que deux.

Un des orthostates mesure un mètres soixante-quinze de long, un mètre quarante de haut et trente centimètres d'épaisseur.

Le deuxième mesure un mètre cinquante de long, un mètre trente de haut et cinquante centimètres d'épaisseur.

Ces orthostates forment l'angle ouest de la chambre.

Tout autour gisent des morceaux de pierres, probablement certains des orthostates présents en 1968 mais brisés en morceaux depuis. D'autres pierres encore sont enfouies.

Les archéologues pensent qu'un péristalithe entourait le tumulus.

Un péristalithe est un cercle de pierres ou de menhirs.

Au sud, à un kilomètre du dolmen, on trouve le lieu-dit Le Chiron Bourdé qui indiquerait l'existence supposée d'un ou plusieurs tumuli.

Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau
Dolmen de la Bie ou Pierre de la Bie ou Pierre Levée de la Dehors ou Pierre la Pie ou Pierre l'Abbie, Le Rochereau

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH dès 1889, le dolmen de la Côte ou de Pierre Levée a gardé sa table et trois orthostates dont la dalle de chevet.

La table mesure trois mètres dix de long, deux mètres dix de large et cinquante centimètres d'épaisseur.

Elle s'incline vers nord-est et ne semblait pas dans sa position première lors de fouilles.

La dalle de chevet mesure un mètres soixante-cinq de haut, un mètre quinze de large et quarante-cinq centimètres d'épaisseur.

La pierre a le sommet qui s'incline vers l'intérieur.

L'orthostate du nord mesure un mètre quarante de haut, deux mètres quarante de large et quarante centimètres d'épaisseur.

L'orthosate du sud mesure un mètre trente-cinq de haut, deux mètres quarante de large et quarante centimètres d'épaisseur.

La chambre de forme rectangulaire mesurait initialement un mètre quatre-vingt de long, un mètre vingt-cinq de large et d'un mètre trente à un mètre cinquante de haut. L'entrée s'ouvre vers l'est.

Il a été fouillé à de nombreuses reprises en 1876, en 1887, en 1895 et en 1975-1976.

Furent trouvés : 61 tessons de céramique de trois types différents, 14 éclats de silex, huit outils, une tête de lance à dos poli, un fragment de poignard, talon et lamelle de hache polie...

Plus de renseignements : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1976_num_73_4_8424

La légende raconte : La vierge se trouvait dans le secteur de la Côté portant sur sa tête une pierre lourde, deux plus petites dans sa dorne et deux autres dans ses poches. Elle vint à rencontrer le Drac, sorte de Diable, qui lui jeta un sort. Les pierres tombèrent et formèrent le dolmen de la Côte.

Dolmen de la Côte ou Pierre Levée, Saint-Laurent-de-la-Gorre
Dolmen de la Côte ou Pierre Levée, Saint-Laurent-de-la-Gorre
Dolmen de la Côte ou Pierre Levée, Saint-Laurent-de-la-Gorre
Dolmen de la Côte ou Pierre Levée, Saint-Laurent-de-la-Gorre
Dolmen de la Côte ou Pierre Levée, Saint-Laurent-de-la-Gorre
Dolmen de la Côte ou Pierre Levée, Saint-Laurent-de-la-Gorre

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 6 février 1940, le dolmen est composé de granit local à gros grains.

La table assez imposante repose encore sur quatre orthostates mais semble avoir glissé. 

Le plus grand orthostate mesure un mètre soixante de haut, un mètre quatre-vingt-cinq de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur.

Le second orthostate mesure un mètre cinquante-cinq de haut, quatre-vingt-quinze centimètres de large et soixante centimètres d'épaisseur.

Le troisième orthostate mesure un mètre trente de haut, soixante centimètres de large et trente centimètres d'épaisseur.

Le quatrième orthostate mesure un mètre vingt-cinq de haut, soixante-quinze centimètres de large et cinquante-cinq centimètres d'épaisseur.

Deux orthosates couchés du côté nord du dolmen ont été détruits avant 1837.

La chambre avait une forme de trapèze. Le côté est mesure un mètre quatre-vingt-cinq de long, le côté ouest, deux mètres quarante de long, le côté sud, deux mètres soixante-dix de long et le côté nord, trois mètres cinquante de long.

Une hache en serpentine, une flèche à pédoncule, un morceau de poignard et plusieurs morceaux de silex ainsi que de la poterie y furent découverts en 1895.

Les légendes racontent :
*le dolmen a la faculté de soigner bêtes et humains si l'on en fait le tour plusieurs fois et si l'on y dépose une offrande.
*la Vierge voulait élever un dolmen à un endroit particulier. Elle chercha et trouva les pierres nécessaires. Elle transporta cinq pierres dans son tablier et une plus grande et plate sur la tête lorqu'elle rencontra le Diable. Mis au courant, ce dernier se montra jaloux et voulut prendre les pierres. Une des pierres tomba du tablier et se planta dans le sol et devint un menhir. Le Diable poursuivant toujours la Vierge, les quatre autres pierres finirent par tomber à quelques mètres de la première pierre. Dépitée, la Vierge posa la longue pierre qu'elle portait sur la tête sur les quatre pierres fichées en terre.
*cinq fées bergères gardaient des brebris sur la colline où s'élève aujourd'hui le dolmen. Elles passaient le temps en filant des fuseaux d'or sur leur quenouilles. Elles restaient sur place et mangaient sur leurs genoux, ce qui n'était pas très pratique. Elles décidèrent d'y élever une table de pierre pour y déjeuner. La table devait être aussi assez haute pour les abriter lors d'intempéries. Les cinq fées cherchèrent les pierres adéquates et les trouvèrent. Chacune porta une pierre dans son tablier et portèrent ensemble sur leurs épaules la plus grande. L'une d'entre elles dit "Prions la Sainte Vierge pour notre projet réussisse !". Une seconde dit "Nous n'avons pas d'elle pour réussir !" A ce moment-là, la pierre qu'elle portait dans son tablier tomba et se ficha. Il fut impossible de l'en déloger pour la porter avec les autres pierres qui formaient déjà le dolmen. La fée fut ainsi condamnée à ne jamais prendre pitence sur la table ou de s'y abriter.
*le propriétaire du dolmen voulut le détruire car ces récoltes étaient détruites pas des curieux. Un paysan lui fit renoncer au projet en invoquant un titre appartenant au pays. Les paysans y voyaient une sorte de limite entre deux paroisses.

Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent
Dolmen de chez Monteau ou Montaud, Saint-Auvent

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 6 février 1940, le dolmen de Bouéry ou de la Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres est le dolmen le plus imposant dans cette partie du Limousin.

Le dolmen est composé de granit blanc à petits grains.

Il mesure quatre mètres de long, quatre mètres de large et deux mètres cinquante de haut.

La table mesure cinq mètres de diamètre et pèse entre vingt-cinq et trente tonnes.

Elle repose encore sur cinq orthostates.

Un autre est à moitié renversé mais ne la supporte plus.

La table porte à sa surface la trace de plusieurs dizaines de cupules dont six sont reliées entre elles par une rainure en forme de Y.

Les gens du coin pensent qu'elles représentent les étoiles à une certaine période de l'année.

La chambre de forme ovale mesure quatre mètres de long et trois mètres de large.

L'entrée s'ouvre à l'est.

Les orthostates mesurent un mètre cinquante de haut et l'un d'entre eux pèse quatre tonnes cinq.

Deux légendes du coin racontent :
*que ce sont des enfants bergers qui auraient fait les trous de cupules...
*quatre fées portaient des pierres. La plus grande des quatre invoqua l'aide de Dieu pour bien dresser la pierre qui allait devenir la table. Une autre fée qui portait une pierre bien plus petite pensait y arriver sans l'aide de Dieu et la pierre se voit maintenant à un mètre du dolmen et moitié penchée !

Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize
Dolmen de Bouéry ou de Pierre Levée ou du Peu de la Tache ou Pierre aux Martres, Mailhac sur Benaize

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 15 avril 1987, le dolmen de Rouffignac est comme un bijou dans son écrin de verdure et de bois.

La table mesure deux mètres cinquante de long, deux mètres trente de large et moins de cinquante centimètres d'épaisseur.

A sa surface, on peut voir des cupules et/ou des traces de débitage de carriers.

Elle est encore portée par quatre orthostates mesurant un mètre de haut, de trente centimètres à un mètre de large et moins de cinquante centimètres d'épaisseur.

Il a été restauré en 1985 et fut fouillé des décennies auparavant.

http://file:///C:/Users/Utilisateur/Music/iTunes/iTunes%20Media/Music/article_bspf_0249-7638_1968_num_65_2_8991.pdf

Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat
Dolmen de Rouffignac, Javerdat

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 7 mai 1945, le dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée se trouve à moins de six cents mètres du menhir des Fichades.

Le dolmen est composé de granite à gros grains de Montjourde.

Ce genre de pierres se trouve à foison dans le coin.

La table mesure quatre mètres cinquante de long, deux mètres vingt de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur et elle est de forme triangulaire.

Lors de sa construction, elle devait être en forme de poire dont l'ouverture s'effectuait au sud-est.

A l'origine, la table devait être soutenue par six orthostates dont deux ont disparus.

Les deux orthostates au sud sont numérotés par les archéologues n°s I et II et les deux au nord, n°s III et IV.

L'absence de ces deux orthostates, l'un à l'ouest, l'autre au nord-est est prouvé par des fosses de calage.

L'un des deux était la dalle qui fermait la chambre dans le fond.

L'orthostate I mesure un mètre quatre-vingt-sept de haut et un mètre cinquante de large.

Le II, un mètre soixante-dix-huit de haut et un mètre cinquante-cinq de large, le III, un mètre quatre-vingt-deux de haut et un mètre soixante de large, le IV, un mètre soixante-six de haut et un mètre vingt-cinq de large.

Les Romains avaient creusé une fosse dans le centre de la chambre de forme quadrangulaire mesurant de trente-cinq centimètres de long et vingt-cinq centimètres de large.

Cette fosse contenait des fragments de poterie, des scories et du verre fondu ainsi que de la cendre du sable.

Elle était très humide et très profonde !

Le dolmen a subi plusieurs fouilles au cours des derniers siècles.

Lors de la dernière fouille, les archéologues n'ont pas retrouvé trace du tumulus ni de dallage. Le dolmen a été restauré en 1992 avant son effondrement total !

La table ne repose pas totalement sur l'orthostate II malheureusement trop fragile.

Elle a été remontée à l'aide d'une grue.

Un de ses anciens propriétaires détruisit un des orthostates et essaya de le miner arrêté à temps par la gendarmerie !

Lors de fouilles, furent découverts : haches polies, tessons médiévaux, pointes de flèches à ailerons et pédoncule et à tranchant tranversal, fragments de poterie romaine, monnaie gauloise des Séquanes, pointe de poignard en silex, lame de poignard, éclats laminaires, fragments de lames, tessons de céramique et poterie, charbons de bois, céramique de l'époque de la Tène finale, céramique médiévale datée entre le douzième et le quinzième siècles, fragment de plomb fondu, scories de fer, bloc de laitier...

La légende raconte que quatre jeunes filles (ou quatre fées ?) portaient dans leur tablier une grosse pierre. Une des jeunes filles étant fatiguée, demanda l'aide de Dieu et la pierre tomba parfaitement droite. Les trois autres jeunes filles ayant refusé, leurs pierres tombèrent au sol et se retrouvèrent obliques. La cinquième jeune fille et la cinquième pierre semblent avoir disparu de la légende !

Plus de schéma et de renseignements sur le moblier retrouvé : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_2002_num_99_1_12607

Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental
Dolmen de Bagnol ou de Pierre Levée, Fromental

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Classé MH le 30 novembre 1981, le dolmen de Taminage se repose contre un arbre en regardant gambader les moutons et les brebis.

L'imposante table mesure deux mètres dix de long et cinquante centimètres d'épaisseur.

Elle a complétement écrasé et brisé ses orthostates peut-être au nombre de sept avec la dalle de fond. Elle repose encore sur deux ainsi que sur un muret de pierres sèches.

Le premier orthostate est couché et mesure soixante-douze centimètres de long, cinquante-cinq centimètres de large et trente-deux centimètres d'épaisseur.

Le second orthostate est encore fiché et porte la table. Il mesure soixante-cinq centimètres de haut, soixante-quinze centimètres de large et quarante centimètres d'épaisseur.

Le troisième orthostate est couché dans la chambre. Il mesure quatre-vingt centimètres de long, quarante centimètres de large et trente-cinq centimètres d'épaisseur.

Le quatrième orthostate est affaisé aux trois-quarts dans la chambre. Il mesure quatre-vingt-trois centimètres de long et quarante-huit centimètres d'épaisseur.

La chambre mesure un mètre cinquante de long et soixante-cinq centimètres de large. L'entrée est sud-est.

Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil
Dolmen de Taminage ou de Grossepierre, Berneuil

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes de l'Orne (61)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog