Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Articles avec #dolmens catégorie

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Classé MH dès 1889, le dolmen du Plateau de la Petite Beauce ou des Tâtonneries, sur la commune de Nourray, est encerclé par les cultures une bonne partie de l'année.

La table et un des orthostates sont constitués de poudingue à silex et l'autre orthostate, de calcaire de Touraine.

La table mesure deux mètres quatre-vingt de long, un mètre quatre-vingt-dix de large et soixante-dix centimètres d'épaisseur. Elle est orientée sud-est/nord-ouest. Elle repose encore sur trois orthostates couchés sous elle sur quatre.

Il est supposé que les trois pierres couchés sous la table sont trois orthostates bien distincts.

Le quatrième orthostate se situe au nord-ouest et dépasse de quarante centimètres au dessus du sol.

Des fouilles autorisées mirent à jour dans un premier temps, les orthostates couchés puis des débris de poterie, une petite pièce de monnaie et des squelettes. L'un d'entre eux portait des anneaux aux doigts.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de la Fontaine, sur la commune de Saint-Bohaire, n'est pas très bien traité par son propriétaire.

Le dolmen et le reste du tumulus sont entièrement composés de calcaire de Beauce.

Le tumulus touche encore certains orthostates  et mesure de nos jours neuf mètres cinquante de long et six mètres cinquante de large.

La chambre mesure trois mètres cinquante de long et deux mètres cinquante de large. Son entrée est située à l'est.

La première table mesure deux mètres cinquante de long et un mètre quatre-vingt de long.

La seconde table mesure trois mètres quarante de long et un mètre quatre-vingt-dix de large. Elle a glissé vers le sud.

La dalle de chevet fermant la chambre mesure deux mètres cinquante de long, trente centimètres de large et cinquante centimètres d'épaisseur.

L'orthostate 1 du sud mesure soixante centimètres de long, quinze centimètres de large et trente centimètres d'épaisseur.
L'orthostate 2 du sud mesure deux mètres de long, trente centimètres de large et et cinquante centimètres d'épaisseur.

L'orthostate du nord mesure un mètre soixante-dix de long, soixante centimètres de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur.

Le portique est composé d'une table et un orthostate situé au nord. Ce portique précède la chambre. Sa table mesure deux mètres vingt de long et un mètre dix de large. Son orthostate, sur lequel ne repose plus la table, mesure un mètre dix de long, trente-cinq centimètres de large et quarante centimètres d'épaisseur.

Le nom de la Fontaine attribué au dolmen provient d'une véritable fontaine dite de Saint-Béthaire ou de Saint-Bohaire, située à cent cinquante mètres de là. Pendant de nombreux siècles, elle fut l'objet de dévotions avant de tomber dans l'oubli.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen du Gros Caillou, sur la commune de Saint-Georges-sur-Cher, a vu son emplacement occupé par un camping.

Le dolmen était constitué de grès sableux.

Il mesurait trois mètres de long, deux mètres soixante de large et quatre-vingt centimètres d'épaisseur.

La table était un peu bombée et les auteurs donnait au dolmen une ferme d'écusson.

La table reposait seulement sur un des trois orthostates encore en place, situé au nord.

Les orthostates du nord-ouest mesuraient un mètre vingt de haut et soixante-dix centimètres d'épaisseur.

L'orthostate de l'est mesurait un mètre quarante de haut et un mètre soixante-dix de large.

Le dolmen s'élevait près de la petite cabane de bois.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen de la Pierre Percée, sur la commune de Maves, se situait sur une terre dépendant de la ferme de Villetroche, près du hameau de Sermaise.

La table mesurait trois mètres cinquante de long, deux mètres cinquante de large et un mètre d'épaisseur.

Elle reposait à terre. D'autres pierres se trouvaient dans son voisinage, peut-être les orthostates.

Une grande partie des pierres a été utilisée pour l'empierrement des routes. Le reste était resté sur place pendant fort longtemps avant qu'un fermier ne se décida à les enlever. 

La table portait à sa surface une cavité mesurant vingt-cinq centimètres de côté et dix centimètres de profondeur. A la base, certainement naturelle, cette cavité a dû être retaillée par l'homme au fil des siècles.

Dolmen de la Pierre Percée, Maves
Dolmen de la Pierre Percée, Maves

Le dolmen s'élevait dans ce champ.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen de la Pierre Levée, sur la commune de Maves, a été détruit parce que le propriétaire de ce dernier trouvait qu'il était trop près de sa maison ; il n'avait qu'à la construire ailleurs.

Le dolmen était composé de pierre meulière.

Au dix-neuvième siècle, le propriétaire du dolmen le dynamita mais n'y arriva pas ! Il laissa les pierres sur place. On aurait dit que la dynamite n'avait fait aucun dégât sauf celui de démanteler les pierres.

Après cet épisode, les pierres ont été visibles longtemps sur place. Il y en avait quatre qui mesuraient un mètre cinquante de long, un mètre de large et soixante-quinze centimètres d'épaisseur.

La légende raconte que Gargantua était de passage à Maves. Un caillou le gênait dans sa chaussure. Il la retira, la secoua et le caillou vint à se planter à l'endroit où s'élevait le dolmen.

Les pierres du dolmen avaient été laissées sur place dans cette maison.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de Beloire ou de Beauregard, sur la commune de Meschers-sur-Gironde, 

Le dolmen est entièrement composé de poudingue.

La table mesure deux mètres cinquante de long, un mètre cinquante de large et soixante-et-un centimètres d'épaisseur.

Un des orthostates mesure un mètre vingt de long, soixante centimètres de larger et cinquante centimètres d'épaisseur.

Dans les années 1830, les pierres démantelées du dolmen sont remarquées par Louis-Pierre Rigaud, chevalier de Vaudreuil (1770-1853), ancien militaire notamment officier d'artillerie dans l'armée de Condé et président de la Société d'Archéologie de Saintes de 1839 à sa mort.

Le chevalier de Vaudreuil ne put que mesurer la table et le plus grand des orthostates. Les autres pierres étaient enterrées dans la terre et l'herbe.

Le dolmen se trouvait dans une parcelle de terrain dénommée Champ du Chail ou du Caillou.

A la fin des années 1950, un archéologue ou un instituteur décida de le remonter à l'identique sur son emplacement exact, à quelques mètres près.

Un de ses orthostates fut emporté au bourg afin d'y servir de chasse-roue au coin d'une rue.

[...] Haches-marteaux à bout arrondi :

1) Très belle hache-marteau en roche verte (dolérite ?) de 18 cm de long, 5,5 cm de large. Le trou cylindrique a 3 cm de large. A été découverte à Beloire, près de Meschers, où se trouvait un dolmen aujourd'hui détruit et dont il ne reste que la table. La pièce est au musée de Royan.

[...] http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1969_num_66_7_10406

Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)
Dolmen de Beloire ou de Beauregard, Meschers-sur-Gironde (17)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen de Jouy ou des Trois Pierres, sur la commune de Villermain, a été détruit en 1911.

La table mesurait deux mètres soixante-cinq de long, un mètre vingt de large et soixante centimètres d'épaisseur. Elle était cassée en deux morceaux et ne reposait plus sur les orthostates.

Les orthostates mesuraient un mètre hors sol et étaient répartis sur quatre mètres.

Y furent découverts des ossements mais pas de crânes, un poignard de silex mesurant quinze centimètres de long aujourd'hui exposé au musée de Blois et un fragment de poterie funéraire en terre brune.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens, #Cromlechs

Le dolmen de Fins ou des Hautes Folies se situait au nord de la commune de la Ternay, à soixante-quinze mètres à droite de la la Cendrine, juste avant qu'elle se jette dans le Merderon ou Merdron.

Il était composé de poudingue siliceux contenant des galets patinés mesurant jusqu'à six et sept centimètres.

La table, renversée au sol, mesurait deux mètres de long et un mètre cinquante de large. Elle était entourée de pierres.

A quelques mètres seulement, gisaient d'autres pierres, ce qui laissait supposer soit l'existence d'un second dolmen, soit d'un cromlech. La plupart des auteurs penchent pour la deuxième solution.

Dolmen et cromlech de Fins ou des Hautes Folies, Ternay

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen de la Pierre Percée ou de la Sixtre, sur la commune de Talcy, a été détruit en 1933 à cause de l'avancée d'une carrière.

Jusqu'à cette date, étaient encore visibles une table et deux orthostates.

Le dolmen était entièrement composé de calcaire de Beauce.

La table mesurait huit mètres de long et gisait renversée.

Les orthostates mesuraient un mètre cinquante de haut et distants l'un de l'autre de deux mètres cinquante.

Un mètre de terre et de pierrailles comblait la chambre.

Lors de sa destruction, y furent découverts des couteaux, deux haches, l'une en meulière, l'autre en silex blanc, des crânes humains. Les ouvriers emportèrent les couteaux et les crânes.

En 1933, le propriétaire du dolmen refuse la destruction du monument, soutenus par deux carriers. Il va leur arriver malheur dans l'année d'après la légende. C'est finalement les Ponts et Chaussées qui aura gain de cause en menaçant le propriétaire d'expropriation, qui détruisent le dolmen.

Le dolmen s'élevait dans ce champ au delà de la carrière encore visible sous les broussailles à droite.

Le dolmen s'élevait dans ce champ au delà de la carrière encore visible sous les broussailles à droite.

Google Street View

Un menhir a été érigé le long de la route devant la ferme de la Sixtre. Est-ce un reste du dolmen ou une pierre extraite de l'ancienne carrière ?

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

S'il restait encore aujourd'hui quelques pierres du dolmen du Rû ou des Quatre Pierres, il faudrait placer le mégalithe sur la commune de Monthou-sur-Cher.

Le dolmen était composé de silice.

Au dix-neuvième siècle, trois pierres étaient encore visibles dans une parcelle de terrain cultivée.

Aujourd'hui, un groupe de maisons porte le nom et le souvenir des Quatre Pierres.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Le dolmen de la Pierre du Breuil ou de Béroué ou de la Pierre de Minuit, sur la commune de Sargé-sur-Braye, était situé près du Bois des Galouries.

Une pierre ressemblant à une table tenait en équilibre sur une autre. Elle avait la forme d'un champignon.

Si certains y voyaient avec certitude un dolmen, d'autres y voyaient "des rochers naturels en grès roussard du pays".

Aujourd'hui, une maison ou une ferme La Pierre du Breuil conserve le souvenir de ce dolmen.

La légende raconte que la pierre tourne sur elle-même, au moment où la cloche retentit, à minuit, le jour de Noël.

Dolmen de la Pierre du Breuil ou de Béroué ou de la Pierre de Minuit, Sargé-sur-Braye
Dolmen de la Pierre du Breuil ou de Béroué ou de la Pierre de Minuit, Sargé-sur-Braye

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de la Pie ou du Moulin de Chollet, sur la commune de Landes-le-Gaulois, est aujourd'hui prisonnier.

La table mesure trois mètres cinquante de long et de large. Elle repose encore sur trois des cinq orthostates encore en place. Elle est inclinée du sud vers le nord.

L'orthostate du sud-est mesure un mètre vingt de long, cinquante centimètres de large et un mètre vingt de haut.

L'orthostate du nord-nord-est mesure deux mètres de long, quatre-vingt centimètres de large et quarante centimètres de large.

L'othostate du nord-nord-ouest mesure un mètre cinquante de long, un mètre vingt de large et trente centimètres de haut.

Les deux autres orthostates plus porteurs sont affaissés.

La chambre mesure deux mètres de diamètre et est fermée à l'est-nord-est par un mur de pierre sèches mesurant un mètre quatre-vingt de long, un mètre vingt de large et trente centimètres de haut.

Le dolmen est constitué en calcaire de Beauce.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le dolmen de Bourges ou de la Grotte aux Fées, sur la commune de Landes-le-Gaulois, aimerait bien pouvoir être visité lors des Journées du Patrimoine.

Le dolmen est aujourd'hui intégré dans un ensemble de bâtiments de ferme et a longtemps servi de four à pain.

La table mesure quatre mètres de long, trois mètres cinquante de large et de quarante à quatre-vingt-dix centimètres d'épaisseur.

Elle repose encore sur six orthostates, trois au sud, trois au nord. Ils mesurent un mètre quatre-vingt de haut, d'un mètre trente à un mètre soixante-dix de large et de cinquante à soixante centimètres d'épaisseur.

Les espaces vides entre les orthostates ont été maçonnés pour le fermer totalement.

Le dolmen est constitué de calcaire de Beauce.

La légende raconte qu'un couvent de sybilles ou de druidesses existait il y a fort longtemps près du dolmen et de la Fontaine aux Fées. On les prétendait fées et avaient des pouvoirs magiques.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Dolmen de Bourges ou de la Grotte aux Fées, Landes-le-Gaulois

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Dolmens

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Le dolmen d'Envernois, sur la commune de Saint-Rimay, est indiqué comme disparu mais seule une enquête sur le terrain pourrait le démontrer.

En janvier 1869, une parcelle de terrain dans la prairie d'Envernois est convertie en terre labourable. La charrue d'un cultivateur heurta une pierre là où le sol présentait un renflement.

Cette pierre était vraisemblablement une table reposant sur quatre orthostates. Elle mesurait trois mètres de long et de trente à quarante centimètres d'épaisseur. Son poids était estimé entre trois et quatre tonnes.

La chambre mesurait un mètre soixante de long, quatre-vingt centimètres de large et quatre-vingt centimètres de haut. Elle était pavée de dalles plates.

Le dolmen était composé de craie.

Y furent découverts des cendres, des ossements de chèvres et de moutons, une bande de cuivre recourbée de trois centimètres de large. Cette bande de cuivre était nantie d'une échancrure indiquant le passge d'un clou. A l'extérieur, y furent découvets des débris de poterie.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Scanné de l’inventaire des mégalithes de la France 3-Loir-et-Cher par Jackie Despriée et Claude Leymarios.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog