Mégalithes de légende

Mégalithes de légende

Monuments mégalithiques, dolmens, menhirs, mégalithes...

Articles avec #megalithes catégorie

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes, #Autres pierres

Non classé MH (mais qu'attendent-ils ?), le mégalithe (?) des Chauzes, sur la commune d'Antonne-et-Trigonant, est un petit plaisantin qui aime se cacher au détour d'un chemin blanc.

La pierre mesure un mètre de haut et se trouve à un mètre du chemin.

Elle est composée de calcaire.

Elle se trouve dans le voisinage d'un cimetière mérovingien.

Aucune légende ne lui est associée, aucun souvenir d'ancien ne pemet d'affirmer si l'on à faire à un reste de menhir ou dolmen.

Mégalithe (?) des Chauzes, Antonne-et-Trigonant (24)
Mégalithe (?) des Chauzes, Antonne-et-Trigonant (24)
Mégalithe (?) des Chauzes, Antonne-et-Trigonant (24)
Mégalithe (?) des Chauzes, Antonne-et-Trigonant (24)

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Ce dolmen, classé monument historique en 1934, ne se trouve qu'à quelques mètres du dolmen de Garde-Epée en haut d'une butte et d'un bois.

On ne peut pas le voir en été à cause de la végatation dense.

Ce qu'il y a d'étrange chez ce dolmen, c'est qu'on a l'impression que deux tables ont été superposées l'une sur l'autre ou les deux parties d'une table cassée. Tout autour gisent des pierres qui pourraient être les pierres de support. Ce dolmen se trouve en haut d'un gisement naturel de roche.

Par derrière, se trouve un petit puits dont une partie des contours est un petit mur de pierres sèches. Date-t'il de la même époque que les dolmens ?

Si vous désirez visiter ces deux dolmens, évitez de vous garer dans les deux chemins blancs qui leur font face car ce sont des allées privées.

Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice
Rocher de la Vache, Saint-Brice

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Situé près du hameau de Terzay, le probable mégalithe de Terzay, sur la commune d'Oiron, est composé de grès.

Sur les deux dalles signalées à la fin des années 1970, il ne reste que la pierre sur les photos.

Les deux dalles mesuraient deux mètres de long.

Probable mégalithe de Terzay, Oiron
Probable mégalithe de Terzay, Oiron
Probable mégalithe de Terzay, Oiron

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

La pierre, communément appelée aujourd'hui la pierre de Loubine dû à sa présence dans le camping du même nom, se trouvait autrefois dans la commune du Champ-Saint-Père.

Elle fut découverte en 1941 par J. Rambaud, instituteur sur la même commune, placée dans une parcelle de terrain Les Rogets. Elle était en grande partie enterrée et fut par la suite déplacée plus près d'une route par le propriétaire du terrain afin d'y faciliter les labours.

Elle fut finalement emmenée d'abord devant un restaurant, puis dans de camping, ce qui la préserva de la destruction, à Olonne-sur-Mer.

Elle mesure deux mètres treize de long, soixante-dix centimètres de large et soixante centimètres d'épaisseur.

Elle est composée de granulite.

Un sillon de de quinze centimètre de large délimite la pierre en deux parties dans le sens de la largeur. Au centre des deux parties, se dessinent deux cupules qui mesurent dix-sept centimètres de diamètre et deux centimètres cinq de profondeur.

Dans ces deux cupules, il y a une cupulette. Dans la cupule de gauche, la cupulette est presque parfaitement centré. La cupulette de la cupule droite, est, pour son cas, très décentré.

Dans son empalcement primitif, elle est orientée est-ouest. Elle n'a jamais semblé fichée puisqu'aucune pierre de calage n'y a été retrouvée.

Pierre dau Potias, Olonne-sur-Mer

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Menhirs, #Mégalithes, #Autres pierres

Photo tirée de Les Vestiges de Saint-Martin-de-Brem (Vendée) (suitet-et-fin)(2), de Marcel Baudouin et de Georges Lacouloumère.

Ces blocs de la Crulière étaient répartis sur deux champs ou deux parcelles.

Dans la première, se situaient trois pierres en position verticale d'un mètre de hauteur à peu près chacune et alignées. Elles étaient orientées vers l'est. Aujourd'hui, ces pierres semblent avoir déplacées devant la ferme de la Crulière côté chemin du Menhir bien que ce ne soit pas prouvé à 100 %.

La deuxième parcelle contenaient deux blocs dont la Pierre de la Crulière en photo ci-dessus.

La pierre de la Crulière semble avoit été taillée à dessein or, elle a justement été choisie car de forme naturelle ! Elle mesure un mètre trente, soixante centimètres de large et quarante centimètres d'épaisseur. Elle est aujourd'hui enclose dans le jardin d'une maison.

Le second bloc de cette parcelle mesure un mètre de long, quatre-vingt centimètres de large et quarante centimètres. Dans les années 1900, elle était cachée dans les broussailles et aujourd'hui, elle est enclose dans le même jardin.

Probablement la pierre de Crulière à la forme naturelle d'un menhir.

Pierre et autres blocs de la Crulière, Brem-sur-Mer

Probablement l'autre bloc.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

En 1901, il ne restait qu'un amas rocheux près de la ferme du même nom. Ces grosses pierres étaient prises dans deux terriers différents.

Ces pierres auraient été transportées d'un champ voisin nommé Fief aux Moines et déposées sur les terriers bien avant 1901.

Côté nord, se trouvaient quatre blocs. Le premier mesurait deux mètres de long et soixante centimètres de large, le second un mètre de large et un mètre d'épaisseur. Le quatrième bloc mesurait un mètre de long et soixante-dix centimètres de large.

Côté sud, il n'y avait qu'un seul bloc situé à huit mètres à l'est des autres côté nord.

Toutes ces pierres étaient en quartz de filon.

Aujourd'hui sur place, il n'y a plus trace ni terrier, ni pierres à la Salibaudière. Il n'y a même pas la présence d'une seule pierre dans le bois voisin ou dans les fossés.

La pierre de la photo est la seule trouvée sur place devant la ferme de la Salibaudière et elle ne faisait peut-être pas partie de ce mégalithe supposé ou douteux.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Photo tirée de Les vestiges mégalithiques de Saint-Martin-de-Brem (Vendée) de Marcel Baudouin et de Georges Lacouloumère.

En 1901, le mégalithe des Petites Vignes, sur l'ancienne commune de Saint-Martin-de-Brem, n'était plus consituté que de trois pierres.

Entre les blocs nord et sud, se trouvait une sorte d'allée centrale ou couloir de deux mètres de long et de quatre-vingt centimètres de large. Cette allée était orientée nord-est - sud-ouest.

Le bloc nord, situé nord-ouest, semblait être en place et debout. Il mesurait un mètre vingt de haut, quatre-vingt-centimètres de large et cinquante centimètres d'épaisseur. Il était enfoncé d'un peu moins de cinquante centimètres.

Le bloc sud, situé sud-est, semblait en place et debout. Il mesurait un mètre de haut, quatre-vingt-dix centimètres de large et quarante centimètres d'épaisseur. Sa partie enfoncée dans le sol devait mesurer quarante centimètres de long.

Ces deux blocs étaient en quartz laiteux de filon et étaient tous deux un peu inclinés. Ils semblent avoir soutenu ou porté quelque chose.

Le bloc ouest était couché, au sud-ouest. Il mesurait un mètre quarante de long, quatre-vingt centimètres de large et trente-cinq centimètres d'épaisseur. Il était aussi composé de quartz laiteux de filon et ne semblait pas avoir porté ou soutenu quelque chose.

Le tout était pris et reposé dans le terrier et le galgal.

Suite aux fouilles pratiquées sur le terrier et le galgal où rien d'intéressant n'a été découvert, les pierres ayant été un peu bousculées, ont été regroupées et photographiées.

Il n'a pas été prouvé avec certitudes que ces trois blocs faisaient partie d'un dolmen ou allée couverte mais il y avait de fortes similitudes avec le dolmen de Pierre Levée de Soubise, à Brétignolles.

Aurjourd'hui, les deux parcelles où s'élevait l'ensemble du terrier avec le galgal, le couloir et les trois pierres sont devenues deux jardins avec maisons dans un lotissement.

Dans ces deux jardins, on y trouve des pierres ressemblant beaucoup à la première photo. Maintenant, il n'y a rien qui prouve à 100 % que ce sont BIEN les mêmes pierres.

Toutes ces pierres se trouvent dans les parcelles où s'élevait le terrier du mégalithe des Petites Vignes. Elles ont pu être aussi acheminer par les propriétaires des maisons d'ailleurs...

Mégalithe des Petites Vignes, Brem-sur-Mer
Mégalithe des Petites Vignes, Brem-sur-Mer
Mégalithe des Petites Vignes, Brem-sur-Mer
Mégalithe des Petites Vignes, Brem-sur-Mer
Mégalithe des Petites Vignes, Brem-sur-Mer

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Photo tirée de Les vestiges mégalithiques de Saint-Martin-de-Brem (Vendée) suite 1 de Marcel Baudouin et Georges Lacouloumère.

En 1901, il ne restait de ce magnifique mégalithe que le tas de pierres que l'on peut apercevoir sur la photo.

Les pierres se trouvaient tout près de la route et avaient été donc déplacées de l'emplacement primitif du monument dans un autre champ et plus éloigné de la route.

Sept gros blocs en quartz laiteux de filon est tout ce qu'il en restait. Six blocs apparaissent sur la photo et le septième avait été déposée dans un tas de pierres prêt à être éclaté et à recouvrir la route.

En 1905, les six blocs étaient toujours en place.

Aujourd'hui, le champ du Terrier de la Grosse Pierre est devenu un lotissement et il n'y a aucune grosse pierre apparaissant dans les jardins. S'il reste quelque de ce mégalithe, il est peut-être situé dans ce jardin à la grande haie.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Photo tirée de Les vestiges mégalithiques de Saint-Martin-de-Brem (Vendée) de Maurice Baudouin et de Georges Lacouloumère.

Cité dès 1864, le mégalithe du Quarton ou du Quarteron de la Pierre, sur l'ancienne commune de Saint-Martin-de-Brem, est aujourd'hui détruit et disparu !

Les auteurs, qui le signalent en premier, parlent de trois pierres mais ne semblent pas avoir fait le déplacement afin de vérifier leurs dires.

Le mégalithe se situait à vingt-cinq mètres de la limite nord du champ.

Il était constitué de deux blocs, l'un encore debout et semblant s'appuyer sur le second, couché.

Il était en partie camouflé par des ronces et des épines qui ne l'ont protégé qu'un temps !

La pierre debout mesurait un mètre trente de haut, un mètre de large et soixante-dix centimètres d'épaisseur. La partie enterrée ne devait pas dépasser les trente centimètres. Elle était composéé de microgranulite.

La pierre couchée mesurait un mètre soixante de long, quatre-vingt centimètres de large et quarante centimètres d'épaisseur (mais était peut-être plus épaisse puisque qu'une partie de la pierre était enterrée). Elle était composée  de quartz.

L'impression que l'une reposait sur l'autre est fausse mais il est vrai qu'elles se touchaient.

L'hypothèse d'un dolmen a été réfutée car ces pierres n'avaient pas l'apparence d'orthostates.

Le mégalithe s'élevait dans cette partie de champ.

Mégalithe du Quartron ou du Quarteron de la Pierre, Brem-sur-Mer

On trouve dans le champ et autour de nombreuses pierres de quartz.

Mégalithe du Quartron ou du Quarteron de la Pierre, Brem-sur-Mer
Mégalithe du Quartron ou du Quarteron de la Pierre, Brem-sur-Mer

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Photos et schéma tirés de Découverte d'un mégalithe funéraire sous tumulus au Morgaillon, en Saint-Martin-de-Brem (Vendée) de Marcel Baudouin et de Georges Lacouloumère.

Le mégalithe du Morgaillon, situé sur l'ancienne commune de Saint-Martin-de Brem, avant ses premières fouilles en 1901, a du être cassé dans sa moitié orientale au moment de l'élargissement du chemin du Carrefour à la Vigie, aujourd'hui appelé chemin du Menhir.

En 1901, il était distant de cinq mètres cinquante du chemin et se présentait sous la forme d'un hémicyle.

Avant cette date, plusieurs années auparavant, des témoins se rappellaient du monument à moitié enterré sous une petite butte de terre et recouvert de végétation. Un paysan local cherchant à cultiver la parcelle où se tenait le mégalithe enleva la terre et les broussailles. Il ne put enlever les plus grosses pierres à l'aide de boeufs, mais en revanche jetta les débris de pierres dans les champs voisins.

D'autres témoins, avant l'élargissement du chemin, parlaient de blocs debout délimitant les quatre coins du mégalithe.

Le monument n'était plus que constitué de cinq blocs en hémicycle en 1901. La partie située du côté du chemin était libre et une toute petite butte de terre s'élevait entre les pierres et l'espace libre.

A l'origine, le monument de forme ovale devait mesurer deux mètres cinquante de large. L'élargissement du chemin l'avait réduit à un mètre trente-cinq et n'avait laissé que cinq des huit pierres vues avant les fouilles.

Le bloc du nord (tombé à l'ouest), mesurait un mètre de haut, soixante-dix centimètres de large et soixante centimètres d'épaisseur.

Le bloc du nord-ouest semblait toujours en place et en position verticale. Il mesurait soixante centimètres de haut, un mètre de long et quarante centimètres d'épaisseur. Une des ses faces présentaient des rainures et il touchait le bloc de l'ouest.

Les rainures n'avaient pas l'aspect de rainures laissées après le polisage d'outils. Elles étaient au nombre de quatre et parallèles. Proches les unes des autres, elles n'avaient pas la même longueur, ni largeur.

Le bloc de l'ouest, couché à l'ouest, mesurait un mètre vingt de long, cinquante-cinq centimètres de large et vingt centimètres d'épaisseur. Il n'était distant que vingt centimètres du bloc du sud-ouest.

Le bloc du sud-ouest semblait être en place et debout. Il mesurait quatre-vingt centimètres de haut, soixante centimètres de long et soixante-dix centimètres d'épaisseur. Il n'était distant que quarante-cinq centimètres du bloc du sud.

Le bloc du sud était tombé à l'est et touché presque le chemin. Il mesurait un mètre de haut et cinquante-cinq centimètres de long et d'épaisseur.

Tout le monument était composé de microgranulite, pris sur place, très différent du matériau employé pour le menhir de la Crulière, pourtant dans son voisinage.

En 1901, seuls des silex y furent découverts mais précédemment, des paysans y trouvèrent un squelette très grand presqu'intact, des petites hachettes polies percées ou non,un pot, perçoirs et grattoirs. Ces objets sauf le pot et le squelettes furent vendus à un antiquaire. Le pot aurait contenu des cendres.

En 1905, fut fouillée la partie qui se trouvait au niveau du chemin. Rien n'y a été trouvé.

La légende raconte qu'en ce lieu, était enterré un dénommé Gaillon ou qu'un monument funéraire celtique s'y élevait.

Aujourd'hui, sur place, l'endroit est une vraie jungle. Néanmoins, deux pierres sont visibles en bordure du chemin, à quelques mètres de l'emplacement fouillé en 1901. Ce sont les pierres présentes en dessous du schéma ci-après.

Mégalithe du Morgaillon, Brem-sur-Mer

Ces deux pierres peuvent aussi bien avoir fait partie du mégalithe que pas du tout. Il est dommage que rien n'est entrepris afin de constater, oui ou non, la destruction totale de ce monument.

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Un lieu-dit Grosse Pierre, sur la commune de Croix-Chapeau, indique la disparition d'un mégalithe, dolmen ou menhir.

La Grosse Pierre devait se tenir un peu en dessous des maisons sur la pente du coteau.

Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau

Autour du cimetière, des grosses pierres ont été installées. Peut-être faisaient-elles partie du mégalithe, peut-être pas.

Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau
Mégalithe de la Grosse Pierre, Croix-Chapeau

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes


A l'ancien bourg de Vieil-Baugé, se dresse une belle pierre commémorant le souvenir épique d'une bataille survenue en 1421.

Guérin de Fontaine (dont un village voisin porte le nom) aurait tué lors de cette bataille, le duc de Clarence, un Plantagenet. La mule de ce dernier aurait posé son sabot sur cette pierre et y aurait laissé l'empreinte de son fer juste avant que son maître ne trépasse.

Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou
Pierre du Pas de la Mule, Baugé-en-Anjou

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes, #Menhirs, #Dolmens

Au nord-est du bourg de Pressigny, près d'un hameau dit Le Fouilloux, s'étend une large bande de terrain appelée la Pierre Levée.

Ce qui tendrait à prouver l'existence soit d'un dolmen, soit d'un menhir malheureusement aujourd'hui disparu et qui a certainement servi à empierrer les chemins.

Le champ d'à côté (à l'est) s'appelle le chiron Jacquet pas spécialement un monument néolithique, peut-être une simple pierre naturelle disparue elle-aussi.

A moins que tout ce petit monde ne soit enterré une un profondeur suffisante pour ne rien laisser paraître en surface !

La Pierre Levée, Pressigny
La Pierre Levée, Pressigny
La Pierre Levée, Pressigny

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Non classés MH (sans aucune fouille et étude supplémentaires), les blocs du Pain Perdu et du Champ Grignon, sur la commune du Bernard, ont été étudiés en premier par l'abbé Ferdinand Baudry.

La parcelle de terre dite du Ténement du Pain Perdu présente à sa surface plusieurs blocs composés de grès. La parcelle se trouve au sud du chemin du Grand Moulin au calvaire de Savatole.

Certains blocs ressemblent à des tables de dolmen et sont proches des quatre dolmens de Savatole

En 1903, le docteur Marcel Baudouin en comptait sept dont trois d'assez grandes dimensions.

Peu étudiées, aussi bien par l'abbé que par le docteur et même encore aujourd'hui, on ne sait toujours pas si ce sont les restes de dolmens et/ou menhirs ou de simples blocs naturels.

Dans la parcelle dite du Champ Grignon, se trouvent aussi des blocs composés de grès. Cette parcelle se trouve à deux cents mètres du Grand Moulin et à vingt mètres au sud du chemin de la Raconnière à Savatole.

Les blocs ont aussi été signalés par l'abbé Ferdinand Baudry.

La même année que pour les blocs du Pain Perdu, le docteur Marcel Baudouin en dénombre au moins quatre.

L'un, comme l'autre n'ont pas démontré la nature de ces blocs.

Aujourd'hui, les deux groupes pierres n'ont toujours pas étudiés alors que toutes se trouvent près des Savatole et de l'allée couverte de la Frébouchère.

Sources : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1908_num_5_8_11671 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1907_num_4_7_7796 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1908_num_5_6_11638 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1909_num_6_4_7897 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1965_hos_62_2_4037 ainsi que sur certaines publications du Groupe Vendéen d'Etudes Préhistoriques.

Blocs du Pain Perdu et du Champ Grignon, Le Bernard
Blocs du Pain Perdu et du Champ Grignon, Le Bernard

Voir les commentaires

Publié le par Rubis
Publié dans : #Mégalithes

Photo de Dominique Pauvert, extraite de Dolmens et menhirs de la Dordogne

Scannée du livre Dolmens et menhirs du Périgord de Dominique Pauvert.

Non classée MH (mais qu'attendent-ils ?), la pierre de Peyrerousse, sur la commune de Saint-Martin-l'Astier, n'est peut-être pas celle que l'on croit.

La pierre mesure deux mètres dix de long, un mètre quarante-cinq de large et quarante-cinq centimètres d'épaisseur.

Elle est composée de grès ferrugineux.

La forme rectangulaire ainsi que le nom du lieu-dit laisse supposer que nous soyons en présence de la table d'un dolmen ou d'une autre partie.

Les traces de débitage puis son enfouissement dans le sol prouve qu'on a essayé de la faire disparaître.

En 1986, elle est retirée du sol afin de faciliter le passage des tracteurs.

Pierre de Peyrerousse, Saint-Martin-l'Astier
Pierre de Peyrerousse, Saint-Martin-l'Astier
Pierre de Peyrerousse, Saint-Martin-l'Astier

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

A lire

Compilation et recherches sur les mégalithes, dolmens, menhirs, tumuli, pierres branlantes, pierres à légendes, curiosités naturelles... de Poitou-Charentes, départements avoisinants et côté atlantique. Contient des débuts d'inventaires de Lanternes des Morts et des Croix Hosannières.

Les listes des monuments que vous trouverez dans ce blog ne sont pas exhaustives. Elles sont faites en fonction des visites et/ou des recherches que j'ai effectuées.

Le terme Mégalithes se rapporte plus aux monuments du néolithique cependant mon blog et mes listes englobent d'autres pierres de différentes époques mais aussi naturelles.


Merci de votre compréhension

Liste des dolmens de Charente-Maritime dont je suis en cours de recherches ou en attente de visite :

- Angoulins
- Archiac
- Ardillières 3 (dolmen de la Trompette)
- Bédenac
- Loire-les-Marais
- Matha
- Médis
- Moragne
- Saint-Germain-de-Marencennes
- Saint-Thomas-de-Conac
- Trizay

Contact

Bibliographie

Lanternes des Morts
Croix Hosannières
Tombes d'archéologue
Mégalithes de Bretagne (22, 29, 35, 56)
Mégalithes de l'Allier (03)
Mégalithes de l'Ardèche (07)
Mégalithes de l'Aube (10)
Mégalithes de l'Aude (11)
Mégalithes de l'Aveyron (12)
Mégalithes de Charente (16)
Mégalithes de Charente-Maritime (17)
Mégalithes de Corrèze (19)
Mégalithes de Creuse (23)
Mégalithes de Dordogne (24)
Mégalithes d'Eure-et-Loir (28)
Mégalithes de Gironde (33)
Mégalithes de l'Hérault (34)
Mégalithes d'Indre (36)
Mégalithes d'Indre-et-Loire (37)
Mégalithes des Landes (40)
Mégalithes du Loir-et-Cher (41)
Mégalithes de Haute-Loire (43)
Mégalithes de Loire-Atlantique (44)
Mégalithes du Loiret (45)
Mégalithes du Lot (46)
Mégalithes du Lot-et-Garonne (47)
Mégalithes du Maine-et-Loire (49)
Mégalithes des Pyrénées-Atlantiques (64)
Mégalithes de la Sarthe (72)
Mégalithes des Deux-Sèvres (79)
Mégalithes du Tarn-et-Garonne (82)
Mégalithes de Vendée (85)
Mégalithes de Vienne (86)
Mégalithes de Haute-Vienne (87)




 

 

 

 

 

Locations of Site Visitors

Articles récents

Dernières News Mégalithiques

J'ai retrouvé la Galoche de Gargantua située primitivement à Dolus-d'Oléron. A lire ici


 

Hébergé par Overblog